Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Les Reliques de la Nuit
Récemment divorcé, Peter pense passer des vacances sans histoires dans la petite vallée californienne où il habite quand de mystérieuses apparitions viennent troubler sa tranquillité.

Autant j'avais adoré Les Contes de l'Oriel de James P. Blaylock, autant ces romans steampunk, courant dont il est considéré comme l'un des fondateurs, m'avaient laissée sur le palier. Avec Les Reliques de la Nuit, on est dans un genre très différent puisqu'il s'agit d'une classique histoire de fantômes.

L'humour est absent, qu'il soit accessible ou un ensemble de blagues pour initiés à destination de ces collègues, ce qui n'est pas un mal.

L'aspect fantastique est diffus, une apparition ici, un vent étrange qui se lève là, tandis qu'on fait connaissance de quelques habitants de la vallée: Peter et Beth, tous les deux divorcés et qui vont se rapprocher, un promoteur véreux, son épouse alcoolique, et son homme de main de plus en plus incontrôlable... On sent bien que la tension est censée monter jusqu'au dénouement, mais il manque quelque chose pour se sentir véritablement inquiet pour les personnages, que le danger soit vraiment présent, que ce soit à travers les fantômes ou ce gros tordu de Pomeroy, et finalement la fin tombe un peu à plat, avec l'impression que tout était trop flou pour en retirer grand chose de concret.

On a donc un roman pas vraiment efficace dans tout ce qui touche aux fantômes, mais pas non plus mémorables pour ce qui est de la psychologie des vivants alors qu'il y avait du potentiel. Dommage...
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 27 Juillet 2018, 10:44bouillonnant dans le chaudron "Littérature".