Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Whitechapel, saison 1
Fraîchement promu, l'inspecteur Joe Chandler doit enquêter sur le meurtre d'une femme. Le modus operandi n'est pas sans rappeler celui de Jack l'Éventreur et bientôt, l'assassin fait une nouvelle victime. Alors que sa nouvelle équipe le considère encore avec méfiance, Chandler se voit proposer l'aide d'Edward Buchan, un "ripperologiste".

Bien qu'elle compte quatre saisons, Whitechapel, diffusée entre 2009 et 2013 sur ITV, n'a pas vraiment marqué les esprits. Peut-être parce que l'idée de transposer dans le Londres du XXIe siècle une figure emblématique de l'ère victorienne (Jack L'Éventreur pour ces trois premiers épisodes) a été traitée un an plus tard sur la BBC avec l'arrivée en fanfare de Sherlock, qui est devenue un phénomène dès le premier épisode.

Ici, il ne s'agit pas à proprement parler d'une adaptation, puisque Jack n'était pas un personnage de fiction, et l'assassin, on s'en rend vite compte, est un imitateur, mais Whitechapel, par sa manière de filmer Londres de nuit et ses effets de style, semble annoncer la série de Moffat et Gatiss. Pour ce qui est du scénario, il reste basique dans son déroulement mais le trio de personnages principaux est sympathique: Rupert Penry-Jones campe un héros propre sur lui au point de l'obsession sans non plus forcer le côté asocial, Phil Davis fait un bon contrepoids en flic vétéran mais réglo et Steve Pemberton apporte une touche d'excentricité, tour à tour théâtral, inquiétant et touchant. Cela manque tout de même de figures féminines, les pauvres se réduisant aux victimes du meurtrier. Plus que la clé de l’énigme, on cherche surtout à voir comment Chandler, "fils de" et chouchou de son supérieur jusqu'à ce qu'il commence à ne plus faire profil bas, va convaincre ses hommes qu'il a les compétences requises malgré ses manières.

Rien de révolutionnaire, mais le résultat est bien mené et plus convaincant qu'une bonne part des séries britanniques récentes du genre, un peu trop serious business.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 7 Novembre 2018, 19:52bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".