Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Lud-en-Brume
Lud-en-Brume, capitale du Dorimare, est en apparence une cité paisible. Lorsque Ranulph, fils du maire Nathaniel Chantecler, mange un fruit venu de Faërie, l'ordre instauré depuis des décennies va être profondément perturbé, et Nathaniel va devoir bousculer quelques traditions pour sauver sa famille et sa ville.

Cela faisait un bout de temps que j'avais envie de lire Lud-en-Brume de Hope Mirrlees, romancière et poétesse du début du XXe siècle un peu disparue des radars si ce n'était pour ce bouquin-ci, publié en 1926. Neil Gaiman en fait notamment l'éloge, et cela se comprend car on ne peut que repérer en quoi il a pu être une influence, sur Stardust par exemple, mais plus largement sur la fantasy où la société anglaise côtoie la Faërie. En effet, si le Dorimare est une contrée fictive, difficile de ne pas y voir une Angleterre victorienne, à la fois corsetée dans sa respectabilité et ses différences de classe bien établies d'un côté et son désir de grandes aventures et de dangers bien plus échevelés de l'autre.

La plume de Mirrlees est vive et poétique et son univers prend vite corps tandis qu'on découvre petit à petit à quel point les Luddites ne sont pas aussi détachés de l'influence de Faërie, et de leur ancien dirigeant le duc Aubrey, qu'ils aimeraient bien le croire. Cela facilite grandement la lecture, car les personnages principaux, eux, demandent un peu de patience, à commencer par Nat qui n'est pas un maire très efficace et qui ne se secoue que quand son fils est en danger - en ignorant totalement que sa fille n'est pas mieux lotie jusqu'à ce qu'elle se retrouve heureusement sous son nez. Hope Mirrlees souligne sans complaisance les défauts et l'hypocrisie de cette société mais sans méchanceté non plus et peuple son histoire de personnages marquants comme le docteur Lalorgne ou le mystérieux Willy Levil, qui sème le chaos partout où il passe, en bon représentant de Faërie, ni bienveillant ni maléfique mais simplement amoral.

La traduction française récente est donc l'occasion idéale de remettre sur le devant de la scène ce petit classique encore trop méconnu.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 5 Novembre 2018, 22:37bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".