Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath
O'Brother (2)
Samedi 23/10 22:18 - Zakath-Nath
La Tempête des Échos (2)
Jeudi 14/10 21:47 - Zakath-Nath
A Discovery of Witches, saison 2 (4)
Samedi 10/07 15:25 - Zakath-Nath
Un Long Voyage (2)
Dimanche 15/08 12:08 - Zakath-Nath
Sans un bruit 2 (2)
Vendredi 25/06 11:06 - Zakath-Nath
Split (1)
Samedi 17/07 11:44 - Vous-ne-savez-pas-Qui
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
University
Jim entame sa dernière année à l'université de Brea, Faith y fait son entrée, Ian y est professeur depuis quelques années. Aucun ne se sent totalement à l'aise dans les bâtiments et cette année, ce sentiment n'est plus simplement diffus: les actes de violence se multiplient et il faut bientôt se rendre à l'évidence, l'origine du mal est surnaturelle.

En me lançant dans University je craignais un peu qu'il ne soit trop semblable à un autre livre de Bentley Little, écrit des années plus tard mais que j'avais déjà lu, The Academy, qui se déroulait dans un lycée et suivait le schéma courant de la plupart des romans de l'auteur. University fait pourtant justement partie des livres qui prennent des distances avec celui-ci, on ne prend pas vraiment un cadre tout à fait normal pour y introduire un élément perturbateur qui va prendre des proportions incroyables pour faire la satire d'une institution ou d'un corps de métier. Ici, le problème est ancien, déjà présent et évoqué d'entrée de jeu et bien que la vie universitaire soit revisitée de manière grinçante, on ne sent pas vraiment de critique.

Cela rend, à première vue, le roman moins convenu mais ce dernier souffre d'un gros problème: il démarre d'entrée beaucoup trop fort et même s'il y a tout de même une gradation pour que le final soit apocalyptique à souhait, sa progression est maladroite. On est abreuvé très vite d'actes révoltants qui finissent par devenir extrêmement répétitifs (notamment les scènes de viol) tandis qu'une bonne partie de la nature du problème et sa solution sont exposées très tôt. Il y a bien quelques complications en chemin mais on sait ce que les personnages doivent faire et on n'a plus qu'à attendre qu'ils se décident. L'idée de la menace elle-même qui ne se borne pas à une simple bâtisse hantée n'est pas mauvaise mais encore plus que dans The Consultant lu récemment, l'entité parait bien trop surpuissante et presque omnisciente pour qu'on puisse à croire qu'elle laisse vivre les héros aussi longtemps avant de s'en prendre à eux (il y a un semblant d'explication, le fait qu'ils soient comparés à des cellules malades d'un organisme qui lance des anti-corps sans vraiment avoir une conscience véritable et individuelle d'eux mais on a quand même du mal à y adhérer totalement).

Un Bentley Little qui a pour lui de se détacher de son canevas le plus courant et d'essayer un peu autre chose mais qui se révèle vite lassant en empilant les scènes choquantes qui provoquent par leur accumulation l'indifférence.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 24 Novembre 2021, 14:06bouillonnant dans le chaudron "Littérature".