Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Une haine de Corse
--> Histoire véridique de Napoléon Bonaparte et de Charles-André Pozzo di Borgo
Tandis que Napoléon Bonaparte poursuit son ascension légendaire, un de ses principaux et plus acharné adversaire, qui le connait depuis l'enfance, travaille à sa chute.

Quand on pense aux adversaires de Napoléon, on a surtout en tête ceux qui ce sont illustrés à terre ou sur mer, comme Wellington, Koutouzov ou Nelson. Pozzo di Borgo est bien sûr connu des amateurs de la période mais beaucoup moins du grand public, sans doute parce que son rôle était moins spectaculaire, et son influence plus difficile à évaluer. Et pourtant, l'idée de deux jeunes gens de la même génération, plus ou moins amis d'enfance, ambitieux et qui se retrouvent dans des camps adverses, voilà de la matière pour un bon gros roman. Le livre de Marie Ferranti n'est pas un roman, mais ce n'est pas non plus un livre d'Histoire (on le trouve d'ailleurs en littérature ou en Histoire selon les librairies, puisqu'il faut bien trancher à ce moment-là). On ne peut pas reprocher à l'auteur de ne pas en avertir le lecteur, mais ce côté "bâtard" m'a quand même dérangée.

L'auteur part dans des digressions, ponctue le récit d’apartés entre elle et sa mère (je ne sais pas du tout de quel milieu elle est issue, mais on a l'impression de se trouver dans un salon au XIXe siècle), donne son avis, ce que j'ai trouvé un peu crispant... Mais en même temps les pages tournent sans problème et malgré l'aspect non-linéaire on ne s'y perd pas. On peut regretter que Pozzo se trouve finalement dans l'ombre la plupart du temps, mais le fait qu'il soit en retrait pendant que l'attention se focalise sur Napoléon est logique. Seulement on en parle déjà tellement que j'aurais préféré en savoir plus sur son adversaire. Et Globalement, j'aurais préféré lire un livre d'histoire ou une biographie du monsieur, mais ce n'est pas ce que l'auteur avait envie de faire et il serait sans doute injuste de lui en tenir rigueur.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 17 Juin 2013, 21:48bouillonnant dans le chaudron "Littérature".