Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Star Trek into darkness
Après avoir violé une directive pour sauver Spock, Jim Kirk est rétrogradé. C'est le moment que choisit un mystérieux personnage pour commettre des attentats. Obtenant de nouveau les commandes de l'Enterprise, Kirk se lance à la poursuite du terroriste mais la situation est peut-être plus compliquée qu'elle n'y parait.

Comme de Star Trek, je ne connais que le nom des principaux personnages et le premier film d'Abrams que je n'ai pas revu depuis sa sortie en salle, je ne jugerais pas de cette suite en tant que Star Trek mais en tant que gros divertissement. Et c'est un bon gros divertissement. Par contre, contrairement à ce que le titre et des échos laissaient entendre, sans parler de l'habituelle suite "plus sombre et mature" comme ça se fait souvent, je n'ai pas trouvé ce volet plus sombre que le précédent (que je n'ai pas revu depuis la sortie en salle, ça peut jouer). Nero faisait quand même sacrément plus de dégâts, mais le fait que le pauvre Eric Bana n'était pas du tout mis en valeur peut jouer dans la perception. Ça plus le fait qu'ici Harrison est présenté comme un terroriste, du coup c'est plus dans l'air du temps. Bref.

C'est rythmé, il y a plusieurs grosses scènes d'action mais sans tomber dans la saturation, le casting est très bien, que ce soit ceux du précédent (comme pour le dernier je me disais que Chris Pine allait me sortir par les yeux vu que c'est l'effet qu'il me fait en photo, ajouté au côté tête brulée du personnage... et comme pour le dernier il est parfaitement passé) qui ont tous leur petit moment (un peu moins Sulu et Chekhov, mais davantage Scotty). Et les nouveaux sont pas mal du tout, ça fait plaisir de revoir la trogne de Peter Weller (et brièvement Noel Clarke), et Cumberbatch est charismatique à souhait (ce qui ne me surprend pas, mais je n'allais pas perdre l'occasion de le souligner encore). Que ce soit les passages où il est bien froid et reptilien (un entraînement pour Smaug?) ou celui où il se lâche en mode gros bourrin ah ah, le craquage de cou. Le seul bémol c'est Alice Eve que je trouve vraiment très lisse et si son perso est dégourdi sur le papier, sous ses traits je la trouvais un peu potiche. Elle me gênait déjà dans Starters for Ten, mais là au moins ça passait puisqu'elle jouait la fille de bonne famille opposée au personnage de Rebecca Hall pour que le cœur de James McAvoy balance entre deux styles différents.

Il y a quand même deux facilités dans la dernière partie, tout d'abord le coup de fil au vieux Spock, dans le dernier il était parfaitement intégré, là sa scène fait bien plus forcé avec un coup un peu gros "je m'étais promis de ne rien te dire pour que tu suives ta voie mais là c'est Khan alors je te donne la recette pour le vaincre et je retourne à ma grille de mots croisés" et le remède pour Kirk qu'on voit arriver de suffisamment loin pour ne pas être bien ému par son sacrifice. Je ne sais pas combien de temps se déroule entre ce film et le précédent, mais je n'avais pas l'impression que les personnages avaient évolué entre, et au cours du film c'est toujours le même principe, Kirk est un chien fou mais il va prendre ses responsabilités, Spock refoule ses sentiments mais il va montrer qu'il en a... Mais dans l'ensemble c'est vraiment un film sympa, bien emballé avec une 3D jamais gênante et bien utilisée, ce n'est peut-être pas la claque de l'année en ce qui me concerne (j'en attendais un peu plus, sans doute) mais j'ai passé un excellent moment.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 14 Juin 2013, 12:39bouillonnant dans le chaudron "Films".


Ingrédients :

  Campanita
Campanita
14-06-13
à 15:01

Sans être une Trekie, j'aime beaucoup l'univers de Star Trek et j'ai trouvé ce film très bien, dans la continuité du précédent. Après, j'avoue que je n'avais pas trop suivi les annonces, je ne savais même pas que Benedict Cumberbath jouait dedans, et fallait voir ma tête quand il est apparu sur l'écran (dire que j'avais failli glousser bêtement en reconnaissant Mickey Smith alors qu'il y avait Sherlock!).

Maintenant, s'il y a un ancien film Star Trek à revoir au plus tôt, c'est évidemment Star Trek 2 : La colère de Khan, qui était d'ailleurs un des meilleurs.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
15-06-13
à 23:56

Re:

J'y jetterai un coup d'oeil à l'occasion.

Tu avais même réussi à ne pas voir Benedict sur l'affiche à l'entrée du cinéma ou dans les rues (surtout que c'est le seul dessus... On dirait presqu'ils essayaient de cacher que c'est du Star trek)? Bon, c'est vrai qu'avec toutes les retouches photoshop, ça devient parfois dur de reconnaître les gens).

  Campanita
Campanita
16-06-13
à 11:22

Re:

J'avoue que je n'y ai pas beaucoup fait attention, et que j'ai surtout vu les affiches où il était de dos.