Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Witchwood Crown
--> The Last King of Osten Ard 1
Trois décennies ont passé depuis la chute d'Ineluki lors de la bataille du Hayholt, et Simon et Miriamélée ont su régner sagement au cours de ces années. Mais l'avenir ne s'annonce pas de tout repos: leur petit-fils et héritier du trône, Morgan, passe plus de temps à s’enivrer avec des amis qu'à s'intéresser aux affaires d'État, un culte ancien se réveille en Hernistyr et surtout, loin au Nord, des Norns sont chargés d'une mystérieuse mission.

L'Arcane des Épées est l'exemple même de la saga de high-fantasy classique et de grande qualité, qui prouve que l'on peut utiliser de vieilles ficelles (l'orphelin élevé en domestique appelé à un destin incroyable, l'être maléfique qui se réveille pour détruire le monde, le noble peuple elfique...) et être passionnante. Des personnages attachants et quelques petits renversements de situation au milieu d'intrigues plus convenues n'étaient pas pour rien dans le charme de cette trilogie en quatre tomes.

Après l'apéritif The Heart of what was Lost publié il y a quelques mois, on a enfin l'occasion de découvrir ce nouveau cycle. C'est avec plaisir qu'on retrouve Simon et Miriamélée, plus mûrs et marqués par les épreuves et la mort de leur fils unique, mais toujours fidèles à eux-mêmes, Binabik, Eolair, et quelques autres bien que de façon trop brève parfois.

On passe surtout plus de temps avec les Norns, ce qui ne manque pas d'intérêt après qu'ils aient été des adversaires assez monolithiques (bien que non sans raison à leur ressentiment). Leur société est pour le moins oppressante mais avec suffisamment de divisions internes désormais pour que l'on ne sache pas trop à quoi s'en tenir (divisés aussi sont les Sithis, d'ailleurs, ce qui n'annonce rien de bon).

Le nouveau personnage qui mobilise le plus l'attention est Morgan, qui a un rôle assez ingrat pour l'instant. On devine qu'il n'a pas mauvais fond mais la figure de l'adolescent maussade a toujours du mal à rallier l'enthousiasme, bien que l'on comprenne la pression d'avoir des grands-parents quasi-légendaires quand on a soi-même aucun talent particulier à première vue, sans comprendre que ses aînés n'étaient pas spécialement exceptionnels à la base mais que la situation dans laquelle ils étaient les ont révélé. Espérons qu'il en soit de même pour Morgan mais Simon, plongé plus vite dans le grand bain, part avec un avantage.

Encore une fois, Tad Williams nous réserve quelques surprises au milieu de révélations tellement évidentes qu'on se demande s'il attendait de la surprise de notre part, comme l'identité d'Unver. Et la majeure partie des pistes lancées sont intrigantes.

C'est cependant un peu le défaut du livre. Un des reproches fait au premier opus de L'Arcane des Épées était son début longuet (que j'adore, personnellement), mais une fois Simon en fuite, l'action était régulière, on définissait une quête et il y avait un vrai gros climax avec une bataille d'un côté, un dragon de l'autre. Ici, on a trop de plaisir à renouer avec ce monde et voir où l'on en est pour s'ennuyer, mais si l'on apprend des choses et qu'il y a quelques scènes d'action, tout cela sent un peu trop la mise en place pour la suite, avec des personnages à peine lancés sans que l'on sache encore où l'on veut en venir (l'intrigue nabbanaise par exemple).

Il en faudrait heureusement bien plus pour gâcher le plaisir de renouer avec Osten Ard, et cette nouvelle trilogie démarre tout de même sous de très bons auspices.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 12 Juillet 2017, 21:37bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".