Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Tripods
En 2089, la Terre est sous la domination d'une espèce extra-terrestre mystérieuse, dont les humains ne voient que leur moyen de locomotion, de gigantesques tripodes. À l'adolescence, chaque personne se voit implanter une coiffe électronique sur le crane qui les rend docile et fidèle aux envahisseurs. Le jeune Will Parker et son cousin Henry sont bientôt en âge d'être coiffés mais ne l'entendent pas de cette oreille. Un vagabond leur apprend qu'une cité dans les montagnes de l'autre côté de la mer abrite une communauté de résistants et les enjoint à la rejoindre.

La Trilogie des Tripodes de John Christopher, est une œuvre que j'ai du lire vers 12 ou 13 ans et si j'en ai oublié certains détails, nombre de scènes et de personnages me sont restés en mémoire presque vingt ans plus tard. Aussi c'est avec curiosité que j'ai regardé l'adaptation qu'en avait tiré la BBC dans les années 80. Une saison par livre, deux saisons en tout. Pour une trilogie. On comprend donc le problème: on finit sur un cliffhanger, la série ayant été, comme Doctor Who à la même période victime de Michael Grade, le directeur des programmes de l'époque qui n'était pas très enclin à soutenir les séries de SF.

Les deux saisons sont globalement assez fidèles aux livres malgré quelques péripéties rajoutées, qui ne sont pas toujours très heureuses, bien qu'il faille saluer les efforts des adaptateurs pour essayer de mettre des filles en avant alors qu'elles ne jouaient quasiment aucun rôle dans les romans. Les jeunes acteurs incarnant Will, Henry et Beanpole ont l'allure de l'emploi, notamment le dernier, et font le job sans génie, aucun n'aura d'ailleurs une grande carrière à l'écran après cela.

Bien sûr, on devine que pour l'époque et le budget, les effets spéciaux doivent être assez sommaires. Si la série a effectivement beaucoup vieillie, l'effort est loin d'être honteux. Les tripodes sont assez réussis bien qu'assez lent et peu assurés sur leurs jambes et si les Maîtres s'éloignent de la description des livres, ils sont plutôt réussis. De plus, l'action se déroulant sur Terre avec des personnages humains empruntant leur costume à XIXe ou au début du XXe pour la plupart, on échappe assez souvent au kitsch et aux monstres en caoutchouc particulièrement cheap qu'on trouvait à la même époque du côté de Doctor Who (ce qui a son charme, mais bon, la série traversait une période particulièrement difficile, ce n'est pas un secret).

Du point de vue de l'histoire, on retrouve les grandes lignes de celle de Christopher, mais il est dommage que le rôle de Jack n'ait pas été plus étoffé au début puisqu'on démarre au moment de sa cérémonie de coiffage. Or, comme il est le premier à influencer Will dans son choix de chercher s'il n'y a pas un autre mode de vie possible et comme sa métamorphose en sujet docile après qu'il ait reçu la coiffe illustrait bien les capacités de celle-ci, il est dommage que l'on n'en soit pas témoin. On ne coiffe que des gens déjà coiffés ou qui ne le sont jamais, ce qui est un peu dommage. Tout comme il est dommage d'introduire des personnages originaux malfaisants mais coiffés, alors qu'un des buts de celle-ci est d'enlever les mauvais instincts et de rendre paisibles et sans imagination.

Autre regret, le personnage de Fitz n'a pas vraiment le même parcours. Oui, il commence par être antipathique avant de se rapprocher de Will, mais on lui réserve des débuts difficiles dans la Cité d'Or avant de le recaser ailleurs, tandis que dans le livre, son calvaire aux mains d'un Maître violent suscitait bien plus de sympathie alors que Will, le héros, avait presque la partie facile à côté. Le concept du Cognosc était un ajout intéressant mais pas vraiment utile a priori, bien qu'il soit difficile d'en juger sans saison 3.

La série est donc très imparfaite et il est difficile de dire si un spectateur ne la regardant pas par nostalgie après l'avoir vu ou avoir lu les livres enfant y puisera quoi que ce soit digne d'intérêt. Néanmoins, l'histoire de base, bien que classique, n'a pas perdu de son potentiel et une nouvelle adaptation avec les moyens actuels ne serait pas la plus mauvaise idée qui soit.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 6 Juin 2016, 23:42bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".