Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Master of Heathcrest Hall
Le Conclave gris prend de plus en plus de mesures répressives vis-à-vis des sorcières, magiciens et illusionnistes, jugés complices des tentatives de soulèvement du peuple et d'invasion du prétendant au trône d'Altania. Ivy, Rafferdy et Eldyn tentent d'échapper à l'attention du conclave mais celui-ci est manipulé et la menace va bien au-delà des intérêt d'Altania et ses habitants.

Galen Beckett conclut sa trilogie de plutôt belle manière, avec un volume qui rompt un peu avec la progression de l'intrigue des deux précédents tomes. Les personnages évoluent, Eldyn ayant par exemple pris de l'assurance et trouvé sa place, il est beaucoup plus actif et n'attend pas d'être dans ses derniers retranchements pour se prendre en main. Ivy doit faire face à des tragédies, ce qui donne un peu d'intérêt à ce personnage un peu trop lisse. Quant à Rafferdy, c'est peut-être le membre du trio principal que je préfère, alors qu'au départ ce dandy oisif ne m'emballait pas trop, mais il a changé au cours des trois tomes tout en gardant son esprit.

Le rythme est toujours aussi lent avec un climax assez vite expédié, mais ce n'est pas gênant. On est plutôt dans de la fantasy de manières, après tout. Mais on ne revient pas sur un élément qui me perturbait déjà au tome précédent: seuls les hommes peuvent être magiciens et seules les femmes peuvent être sorcières, avec des pouvoirs différents. Pourquoi pas, après tout, seuls les hommes peuvent être hémophiles et les chattes écailles de tortues (en fait pas tout à fait mais schématisons). Le cas des Slitheri est plus maladroit car ce sont des fils de sorcières, qui héritent donc de pouvoirs particuliers... Mais sont aussi obligatoirement homosexuels, ce qui me semble mélanger des choses qui n'ont pas forcément grand chose à voir.

En dehors de ce point discutable, on revient sur d'autres points qui me gênaient précédemment, le gouvernement d'Altania et le fait que ses opposants étaient dépeints comme des adversaires des héros alors que maintenir le statu quo n'était pas vraiment bénéfique. De ce côté-là, tout s'arrange, de façon certes un peu prévisible. Aussi prévisible certaines révélations concernant Mr Bennick (même si cela ne m'a pas fâchée) ou l'identité de l'homme derrière le masque, impossible à deviner avant le dernier tome qui multiplie les indices de façon assez peu discrète.

La trilogie comporte finalement quelques défauts suffisamment évident pour ne pas hurler au chef d’œuvre mais même si l'idée n'est pas inédite, cet univers plus inspiré d'Austen, des Brontë et de Dickens que de Tolkien et consort est plutôt séduisant.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 13 Septembre 2013, 15:43bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".