Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Magicians

Quentin Coldwater, brillant lycéen, ambitionne d'entrer à Princeton quand il réussit un étrange examen et sa scolarité prend un tout autre tour: le voilà élève à Brakebills, école de magie située dans l'état de New York.

The Magicians de Lev Grossman est un peu présenté comme une relecture "adulte" de Narnia ou Harry Potter. Les allusions à ces deux cycles sont en effet évidentes, mais le livre ne se limite pas vraiment à ça.

La première partie, la plus longue, décrivant les études de Quentin à Brakebills, est la moins accrocheuse. L'auteur a beau faire comprendre que la magie, c'est compliqué, pas juste un geste avec une baguette et deux mots en mauvais latin, reste qu'au final, si c'est un peu ça. Si le système de magie dans Harry Potter est simple (du moins la forme de magie la plus commune), la pratique, elle, ne l'est pas. Et dans The Magicians, finalement, ça consiste tout autant à se concentrer, faire le bon geste et trouver le bon mot. Alors certes, il y a un tas de langues à apprendre et un tas de paramètres à prendre en compte, c'est vraiment très complexe... mais comme les héros ont un QI qui crève le plafond, finalement, ça revient au même.

On a aussi une parodie de quidditch, avec un jeu magique aux règles incompréhensibles: il y avait de quoi faire un truc totalement nonsensique, mais ce n'est même pas le cas, le jeu ne donne ni envie d'en rire ni d'y jouer, et sa présence n'apporte pas grand chose. Les années d'études filent vite, on parle d'un climat de rivalité entre élèves, et pourtant on ne peut pas dire que les profs mettent en place une compétition ou qu'un classement final compte pour les carrières envisageables des dîplomés. D'ailleurs, les professions magiques qont assez peu évoquées et les personnages, une fois sortis de l'école, ne font pas grand chose de leurs journées à part boire et s'envoyer en l'air.

Il y a quand même des passages intéressants dans cette partie, l'apparition de la Bête et l'histoire d'Emily Greenstreet.

La dernière partie du livre à Fillory (contrée inspirée de Narnia) est bien plus réussie et pleine de rebondissements.

The Magicians contient de très bonnes idées, mais les personnages sont assez peu attachants (ce qui est peut-être voulu) et certains éléments sont trop sous-exploités. On est donc loin d'un livre révolutionnaire, mais ça se lit sans mal.

potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 15 Septembre 2010, 23:13bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".