Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The History of England, Volume V: Dominion
À la chute de Napoléon en 1815, l'Angleterre semble avoir assurée sa place comme première puissance mondiale. Néanmoins, à l'intérieur de ses frontières, la situation est loin d'être rose alors que se profile l'ère victorienne et son cortège de transformations.

Nous voilà rendu au cinquième et avant-dernier tome de l'Histoire de l'Angleterre racontée par Peter Ackroyd. Et cette fois-ci, après quelques chapitres consacrés à la fin de la Régence et aux courts règnes de George IV et William IV, on attaque un gros morceau, la période victorienne, avec sa révolution industrielle, ses auteurs emblématiques (Dickens, Gaskell, Wilde...), les nouvelles conquêtes pour ce qui va devenir un Empire, les guerres de Crimée et des Boers.

Comme dans les précédents tomes, Ackroyd parvient à faire une synthèse claire et bien équilibrée d'une époque, sans se noyer dans les dates et les détails, bien qu'au bout d'un moment, la succession des premiers ministres, surtout les allers-retours de Gladstone, finit par être un peu moins passionnante. De plus, si l'auteur ne se concentre pas sur les politiciens et la famille royale et n'oublie pas de s'intéresser aux autres classes sociales, que ce soit pour dépeindre leurs difficultés ou leurs loisirs, on peut se demander s'il était nécessaire d'accorder autant de lignes à Dan Leno ou si Ackroyd a une fascination particulière pour le bonhomme qu'il avait déjà intégré à son roman Golem, le Tueur de Londres.

En dépit de ces reproches, Dominion offre encore une fois un panorama assez complet d'une période s'étalant sur près d'un siècle bien que l'on reste évidemment en surface, c'est le revers de l'exercice.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 28 Juillet 2020, 20:27bouillonnant dans le chaudron "Littérature".