Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Elementals
India McCray et son père quittent New York pour l'Alabama afin d'assister aux obsèques de Marian Savage, la redoutable grand-mère d'India. Ils séjournent dans la demeure familiale, flanquée d'une grande maison abandonnée et envahie par les sables de la côte, qui abrite une présence mystérieuse.

Le nom de Michael McDowell n'évoque pas forcément grand chose mais derrière lui se cache le scénariste de Beetlejuice ou de L'étrange Noël de Mr Jack, quelqu'un que Stephen King saluait comme un des grands auteurs de son époque. The Elementals est un de ses romans les plus emblématiques. Il s'agit à première vue d'une énième histoire de maison hantée, mais plusieurs points le font sortir du tout-venant du roman gothique.

Le cadre, pour commencer: on a bien une grande bicoque délabrée à la sinistre réputation, mais en bord de mer, et peu à peu envahie par le sable, ce qui change des habitudes. Ensuite, les personnages sont assez atypiques. On a bien une histoire de famille avec pas mal de ramification et quelques anecdotes sinistres qui ne sont pas sans évoquer Edgar Allan Poe, mais India n'est pas vraiment une héroïne pré-adolescente classique et il n'est d'ailleurs pas forcément aisé de la trouver très sympathique. Dommage que certains membres de la famille, comme Leigh, ne soient pas vraiment mis en avant par rapport à d'autres tels que Luker ou Big Barbara, ou la domestique Odessa.

Le dénouement, par rapport à la longue mise en place, est un peu expédié et presque trop simple, mais l'ambiance était jusque-là suffisamment étrange pour qu'on se laisse happer par ce court roman.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 9 Juin 2019, 13:32bouillonnant dans le chaudron "Littérature".