Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Durrells, saison 3
Les Durrell pourraient mener une existence paisible à Corfou si ce n'était leur talent pour s'attirer des ennuis. Les aventures sentimentales de Leslie finissent par avoir des conséquences, Gerry n'est toujours pas scolarisé et la nouvelle visite de la tante Hermione amène un bouleversement inattendu.

Au bout de trois saisons, cette adaptation libre des récits de Gerald Durrell a bien pris ses marques, mais a justement parfois du mal à s'en éloigner. Cela amène des péripéties un brin répétitives qui donnent l'impression que les scénaristes rechignent à s'éloigner du status quo et ramènent des éléments connus quand ils manquent de nouvelles idées.

Ainsi, la passion de Leslie pour les armes à feu revient encore une fois sur le tapis alors que sa mère avait déjà jeté ses fusils en saison 1 et qu'il s'était trouvé un autre hobby, la photographie, qui n'est plus du tout exploité cette saison. Le capitaine alcoolique incarné par James Cosmo revient également le temps d'un épisode, pour faire exactement la même chose que lors de ses précédentes apparitions.

De plus, le trait est parfois forcé dans l'excentricité de la famille et sa capacité à s'attirer des ennuis, comme en témoigne la scène où Larry s'introduit par effraction dans la bibliothèque de la comtesse quand rien ne l'empêchait en premier lieu de lui rendre visite normalement et demander à consulter un livre comme le commun des mortels.

Heureusement, quelques péripéties viennent secouer ce confort, par moment, et le deuxième épisode bénéficie d'une ambiance étrange inattendue. Leslie est forcé de mûrir un peu et conserve un emploi pendant quelques temps (même si on revient à la case départ en fin de saison), et si Margo met toujours les pieds dans le plat elle arrive tout de même elle aussi à se trouver une utilité.

À l'occasion, la série arrive à aborder un fond grave comme avec l'histoire de la famille italienne, qui semble partie pour raconter sur le mode comique une rivalité entre expatriés mais se révèle beaucoup plus sombre et touchante que prévue, ou quand la police locale s'en prend à Sven à cause de son homosexualité.

Cela rappelle opportunément que si le cadre est idyllique, la période ne l'est pas et on se demande d'ailleurs combien de temps la série peut encore durer puisque les Durrell ont quitté Corfou avant que la Seconde Guerre Mondiale n'éclate. La série prend des libertés avec leur vie, mais probablement pas au point de vouloir traiter le sujet de l'occupation de la Grèce de leur point de vue.

The Durrells est donc toujours une série amusante, dotée de paysages absolument magnifiques, ce qui en fait un programme idéal pour se détendre, mais dont on voit également trop souvent les limites dans sa timidité dès qu'il s'agit de s'éloigner de ses bases.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 7 Mai 2018, 10:41bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".