Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Devil Met a Lady
--> A Toby Peters Mystery 17
Toby Peters est contacté par Arthur Farnsworth, l'époux de Bette Davis, qui craint une tentative de chantage, voire l'enlèvement de sa célèbre femme. Toby va devoir affronter une bande d'espions bien particulière tout en cohabitant avec la star.

Un général, un chef d'orchestre, un artiste peintre... C'est bien joli tout ça mais il y avait longtemps que l'on n'avait pas eu droit à une actrice comme point de départ d'une enquête. Pas n'importe quelle actrice en plus mais carrément Bette Davis. On a failli avoir Greta Garbo puisque c'est elle qui appelait Toby à la fin du tome précédent mais apparemment Kaminsky ne savait trop quoi en faire et a donc recouru à une ellipse pour faire comprendre que Toby l'avait aidée mais l'on n'en saura pas plus.

On n'y perd pas au change avec une Bette Davis au caractère peu commode, car il en faut un pour s'imposer face à Jack Warner, mais loin d'être la diva égocentrique que l'on pourrait en faire. Même si elle ne facilite pas la vie du pauvre Toby. En face, des espions qui se piquent de théâtre, ce qui vaut quelques bons échanges. L'humour reste toujours bien présent mais la maladie de Ruth ne s'arrangeant pas (il faut dire qu'un cancer dans les années 40 pardonne rarement) Kaminsky continue d'injecter davantage d'émotion dans son récit.

Avec ce tome on renoue avec Hollywood et ses vedettes pour une intrigue rondement menée. Alors qu'on entame le dernier quart de la série, celle-ci se révèle en tout cas agréablement homogène.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 3 Septembre 2020, 09:34bouillonnant dans le chaudron "Littérature".