Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Boy with the Porcelain Blade
--> The Erebus Sequence 1
Lucien de Fontain, orphelin élevé au sein des familles nobles de Landfall, se retrouve pris au sein de manœuvres politiques, entre les ambitions des aristocrates qui l'entourent, de ses professeurs, et du Majordomo, bras droit d'un roi reclus depuis des siècles.

Pour un achat à l'aveugle, ce livre de Den Patrick s'est révélé une bonne pioche. Bien sûr, il faut prendre avec une pincée de sel les accroches en couvertures annonçant un mélange de Gormenghast et Locke Lamora. Le premier volet de The Erebus Sequence est loin de l'univers particulier de Mervyn Peake et si l'on retrouve l'inspiration de l'Italie des XVIe-XVIIe siècle comme dans la série de Scott Lynch, cela ne va pas tellement plus loin.

Ce n'est d'ailleurs pas un défaut, car si The boy with the Porcelain Blade n'est pas du niveau de ses aînés, il s'en sort très bien avec ses propres mérites. On découvre le monde de Landfall, ses Orfano présentant des difformités plus ou moins handicapantes et ses jeux de pouvoirs. Tout cela en quelques 300 pages, ce qui ne laisse guère le temps de s'ennuyer et l'histoire est menée tambour battant. La fin apporte quelques réponses plutôt que de tout renvoyer à un tome ultérieur et boucle son intrigue principale, tout en laissant une place pour la suite (Lucien devrait a priori partir en voyage et on découvrira peut-être pourquoi les personnages ont les mêmes références à la mythologie grecque que nous).

On peut regretter qu'il n'y ait pas beaucoup d’ambiguïté, les antagonistes sont vite repérables et peu fouillés, mais on a en face des personnages sympathiques comme Vyrmire ou Rafaela qui s'avère bien plus active qu'elle n'en a l'air au premier abord.

The Boy with the Porcelain Blade peut presque se suffire à lui-même, mais est assez intrigant et plaisant pour donner envie de retrouver les protagonistes dans les deux volumes suivants.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 14 Août 2018, 12:01bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".