Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
The boy in the striped pyjamas

Au grand déplaisir de Bruno, lui et sa famille doivent quitter Berlin à cause du travail de son père. Bruno doit donc laisser derrière lui ses amis pour une nouvelle maison, moins luxueuse, isolée, et où il se sent seul jusqu'à sa rencontre avec un garçon de son âge, séparé de lui par une clôture.

Pour une fois, on ne pourra pas accuser le résumé de quatrième de couverture de trop en révéler: au contraire, il cherche soigneusement à entretenir le mystère sur le récit qu'on va découvrir. Cela étant, si l'on vous a déjà parlé de ce livre ou si vous avez vu des images de l'adaptation qui ne laissent pas d'ambiguité sur le sujet, ce n'est pas bien grave: on se rend compte tôt de quoi il est question et le livre ne repose pas sur un twist de dernière minute.

Aussi, on nous indique qu'il s'agit d'une "fable", ce qui n'est pas de trop pour accepter plus facilement ce qui autrement apparaîtrait comme des invraisemblances, comme l'ignorance totale de Bruno par rapport au contexte dans lequel il évolue. Ce livre de John Boyne évoque donc un sujet grave à travers les yeux d'un enfant innocent, joue fortement sur les non-dits, pour déboucher sur une fin qui, bien qu'on ait pu la voir venir, reste poignante.

Néanmoins malgré le panneau "fable", l'innocence de Bruno n'est pas vraiment crédible vu le contexte et son âge, et de l'ignorance par innocence à l'ignorance par bêtise il n'y a qu'un pas.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 21 Mars 2009, 22:24bouillonnant dans le chaudron "Littérature".