Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
The Book of Boba Fett, saison 1
Rescapé du Sarlacc, Boba Fett est recueilli par une tribu de pillards Tusken. Une fois remis sur pieds, il entend reprendre la place laissée vacante par Jabba le Hutt à la tête de la pègre de Tatooine. Entre gangs rivaux et une guilde de marchands d'épice qui comptent garder la mainmise sur la planète, l'ancien chasseur de primes devra se trouver des alliés pour espérer s'imposer.

Boba Fett est l'un des personnages les plus populaires de la saga Star Wars depuis son apparition dans L'Empire contre-attaque, une popularité pour le moins déconcertante compte-tenu de la brièveté de son temps à l'écran et de sa sortie minable au début du Retour du Jedi. Il ne faut cependant jamais sous-estimer le pouvoir d'un look réussi et d'une aura de mystère qui laisse les fans faire le travail tous seuls et il n'est finalement pas si étonnant que le chasseur de primes ait survécu au travers de l'univers étendu avant d'être ressuscité officiellement dans la saison 2 du Mandalorien pour avoir son propre spin-off. Seulement voilà: The Mandalorian est passé par là, comme un test réussi pour voir si les spectateurs voulaient du chasseur de primes casqué et il fallait raconter autre chose avec Boba que l'histoire d'un implacable bounty hunter qui va peu à peu s'humaniser au cours de ses traques. On l'a donc renvoyé sur Tatooine avec pour ambition de devenir le Parrain, pardon le Daimyo remplaçant Jabba et sur le papier, une guerre des gangs sur la planète des sables auraient pu être stimulante. À l'écran, hélas, c'est beaucoup moins le cas.

Disons-le tout net, les quatre premiers épisodes oscillent entre le très moyen et le carrément catastrophique. On alterne entre séquences où Boba Fett tente d'imposer sa présence à Mos Espa, flanqué de Fennec, clamant entre deux passages dans une cuve à bacta vouloir régner par le respect plutôt que par la peur comme Jabba (problème: il inspire autant le respect que Fredo Corleone) et flashbacks montrant comment Boba Fett s'est retapé parmi les Tuskens après son séjour dans le Sarlacc: tout cela fleure bon Un Homme nommé Cheval (Un Homme nommé Bantha?) et si j'apprécie toujours quand Star Wars renoue avec son inspiration western, c'est tout de même bien paresseux. Ajoutons à cela, un épisode sur deux, un Robert Rodriguez molasson à la réalisation et il n'y a guère de quoi se réjouir. La consternation culmine lors d'une poursuite à deux à l'heure dans les rues de Mos Espa mettant en scène des Mods modifiés sur des vespa de l'espace. Et puis à l'épisode 5, nette amélioration, mais à double-tranchant.

En effet, on abandonne Boba pour se retrouver dans une saison 3 anticipée du Mandalorien. Revoilà Din, Luke, Grogu et toute la bande pour deux épisodes nettement plus agréables à suivre mais qui soulèvent deux problèmes: le premier est qu'évidemment, il est gênant qu'une série centrée sur Boba Fett devienne bien meilleure quand il n'est plus à l'écran. Le deuxième est qu'on se retrouve avec l'inconvénient des univers partagés qui le sont un peu trop: si l'on ne veut pas perdre des développements importants dans le parcours d'un personnage, on ne peut pas se contenter de suivre sa série, il faut rester à jour des autres, moins intéressantes. Une stratégie commerciale compréhensible mais qui va tôt ou tard provoquer l'indigestion et des œuvres de plus en plus gonflées de protagonistes.

Après ce détour, on revient à la grosse baston attendue au sein d'un épisode final qui n'arrête jamais mais parfois trop bourratif (le rancor en mode King Kong), parfois frustrant (on ne se débarrasse pas si vite du Lee Van Cleef bleu de l'espace, voyons!). Il y a quelques personnages secondaires qui fonctionnent (j'avoue, le secrétaire twi'lek m'amuse) mais malgré la sympathie que l'on peut avoir pour Temuera Morrison et l'idée de le voir reprendre le rôle des années après avoir été Jango dans L'Attaque des Clones, on a un acteur principal qui manque de charisme et de subtilité, et le personnage perd d'entrée du mystère qui le faisait fonctionner, se montrant de plus trop gentillet pour la fonction qu'il désire occuper.

The Book of Boba Fett n'est donc pas un spectacle bien convaincant pour l'instant, ses passages les plus réussis appartenant dans leur majorité à une autre série. Il faudra un sacré boulot pour rehausser le niveau en cas de deuxième saison.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 10 Février 2022, 11:08bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".