Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath
Ça - Chapitre Un (3)
Vendredi 22/09 12:04 - Escrocgriffe

Potion précédente-Potion suivante
Tel un fusilier marin

Murtogg et Mullroy, les deux fusiliers marins de Pirates des Caraïbes joués par Giles New et Angus Bennett, c'est un peu les Perceval et Karadoc de la Royal Navy: un débile naïf et gentil et son comparse, un peu plus intelligent ( ce qui reste relatif) et bien en chair (quoi qu'on ne voit jamais Mullroy bouffer, si ça se trouve, les apparences sont trompeuses). Alors voilà ce que pourrait donner un épisode de Kaamelott transposé dans l'univers de Pirates des Caraïbes:

Tel un fusilier-marin

(au pub, Murtogg et Mullroy sont assis à une table, le tenancier s’approche)

Le tenancier : ces messires, qu’est-ce qui leur ferait plaisir ? 
Mullroy : Je sors de table, merci.
Le tenancier : *à Murtogg* Et… ? 
Murtogg : Ah non moi aujourd’hui ça passera pas, là. 
Le tenancier : Moi ça m’fais rien qu’vous consommiez pas, mais si la patronne elle vous voit j’vais m’prendre une chasse. 
Murtogg : *visiblement ennuyé* Bon ben… trois poulets. 
Mullroy : Ouais, pareil. 
Le tenancier *gueule à la cuisine* : Maman, et six poulets qui vont bien *fait un clin d’œil à Murtogg, qui a l’air ennuyé, et Mullroy, qui a l’air très content de se sacrifier pour la bonne cause*

I. 

Mullroy : *sans lâcher la bouffe* Mais… Qu’est-ce que vous avez ? Y a quelque chose qui va pas ? 


Murtogg : C’est le lieutenant Gillette qui m’a fait une réflexion c’matin. Depuis ça tourne, j’me monte le bourrichon. 
Mullroy : *la bouche pleine* qu’est-ce qu’i’ vous a dit ? 
Murtogg : C’est d’puis c’tte histoire comme quoi le Commodore veut m’nommer sentinelle devant la porte de sa cabine, sur l'HMS Intrépide.
Mullroy: Et ben ? 
Murtogg : là-d’ssus Gillette tape du poing sur la table – il fait comme ça que comme sentinelle il préfère encore nommer Jack Sparrow. 


Mullroy : Aaaaah du coup, vous l’avez mal pris. 
Murtogg : C’était pas dit méchamment mais vous savez c’que c’est, on a son p’tit orgueil… 


Mullroy : *qui agite un os de poulet en parlant* : moi, je trouve que vous êtes trop souvent la victime des quolibets. 
Murtogg : des ? 
Mullroy : des quolibets. I’ a trop d’gens à Port-Royal qui oublient que vous êtes un vrai fusilier marin. 
Murtogg : Ca c’est sûr. 
Mullroy : Je crois qu’vous devriez aller voir le commodore *commence à se curer les dents avec son doigt* et lui dire qu’il faudrait qu’on commence à vous considérer en tant que tel.

Murtogg : *a l’air paumé* ah bon ?

II.
(dans le bureau du Commodore, à Fort-Charles, Norrington prend le thé quand Murtogg arrive) 

Murtogg : Vous savez, Commodore, j’aimerais bien qu’on commence à me considérer en tant que tel. 


Norrington : *avale une gorgée, cligne des yeux* comment ? 
Murtogg : Comment comment ? 
Norrington : *patient* vous considérer en tant que…? J’ai pas compris.
Murtogg: Bah à me considérer en tant que tel. 
Norrington : *avale encore une gorgée avant de répondre* en tant que tel quoi ?
Murtogg: Parc’que j’trouve que j’suis trop souvent victime des colifichets. C’est pas normal.
Norrington: Vous êtes victime des… ? Putain, la vache, j’comprends pas un mot de c’que vous racontez. Allez-y, excusez-moi, reprenez depuis l’début, j’vous écoute.


Murtogg: Je vous disais que j’étais victime des colifichets et qu’il faudrait qu’on commence à me considérer en tant que tel.
Norrington: *moue d’incompréhension totale* 
Murtogg : C’est pas clair, c’est ça ?
Norrington: Nan mais je sens bien qu’vous essayez d’me dire quelque chose – c’est de vous la phrase ou vous l’avez entendu, ça ? Colifichets, par exemple, qu’est-ce que c’est pour vous ? Comment ça se… comment vous vous l’représentez, colifichet ? 

Murtogg : Bah comment dire euh… colifichet c’est quelqu’un qui - 
Norrington : *le coupe* Non. *ferme les yeux, fait ‘non’ de la tête* déjà non, j’suis désolé, pas du tout.
Murtogg : *très vite* Quelqu’un qui dit du mal d’une personne ?
Norrington: *insiste* non, mais non, c’est pas ça. 
Murtogg : Comment on dit alors ? 
Norrington : Comment on dit quoi ? *perd patience* putain ça y est, j’en ai marre, là. 


Murtogg : Une personne qui dit du mal d’une personne et qui commence par ‘quoli’
Norrington : *longue pause* Non moi j’crois qu’il faut qu’vous arrêtiez d’essayer d’dire des trucs. Ca vous fatigue, déjà, et puis pour les autres vous vous rendez pas compte de c’que c’est. Moi quand vous faites ça, ça me fout une angoisse… J’pourrais vous tuer, j’crois. De chagrin, hein. J’vous jure, c’est pas bien. *insiste sur chaque mot* Il faut plus que vous parliez avec des gens.


*longue pause, Norrington finit son thé*

III.

Murtogg : Non mais j’me goure de mot, c’est pas colibri –
Norrington : Qu’est-ce qu’est pas colibri ? 
Murtogg : Un type qui dit du mal d’un autre. 
Norrington : *entre désespéré et résigné* un colibri, c’est un oiseau.
Murtogg : Bah c’est p’t’être une expression à base d’oiseaux. On dit bien ‘une mouette' pour une fille qui dépense et qui arrive pas à faire des économies. 
Norrington : *a l’air d’avoir avalé de l’huile de foie de morue pure* mais personne dit ça. 
Murtogg : Vous avez jamais entendu dire ‘oh la la, bah celle-là, tu parles d’une mouette'?
Norrington: *secoue la tête, désespéré* jamais d’la vie.
Murtogg: Ou alors quelqu’un qu’oublie toujours tout, c’est bien une tête d’épingle ? Sauf que là c’est pas un oiseau.
Norrington: Une tête de linotte. 
Murtogg : Qu’est-ce que c’est qu’ça une linotte ? 
Norrington : *regard noir* un oiseau. 
Murtogg : *content de lui* ah bah, qu’est-ce que j’disais ! 
Norrington : *a l’air plus désespéré que jamais*



IV.

Murtogg : Donc pour résumer : je suis souvent victime des colibris – sous-entendu les types qu’oublient toujours tout.
Norrington: *le regarde fixement*
Murtogg: Bref, tout ça pour dire que je voudrais bien qu’on m’considère en tant que tel.
Norrington: Bon bah j’vais voir c’que j’peux faire.

Voilà, le texte original est d'Alexandre Astier, et le transcript de l'épisode était gentiment disponible ici.

potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 24 Avril 2006, 16:13bouillonnant dans le chaudron "Fanfictions".


Ingrédients :

  veuvenoire
veuvenoire
24-04-06
à 18:22

lol, pas mal ce truc, et puis, les images vont bien avec le texte.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
24-04-06
à 21:45

Re:

Merci! Pour les photos, j'ai essayé d'en trouver qui collait au niveau des expressions, malheureusement, pour les arrières-plans ça le fait moins...

  veuvenoire
veuvenoire
25-04-06
à 18:37

Re: Re:

Oui mais c'est pas grave, ça le fait bien quand meme ;)

  Jika
26-04-06
à 13:51

Re: Re: Re:

lol ^^ ca colle pas mal avec mon idée des persos :p Quoi que Mullroy a l'air trop intelligent pour etre honnete :p

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
26-04-06
à 14:56

Re: Re: Re: Re:

C'est sûr que Murtogg fait vraiment simplet, genre "heureux les innocents", alors que Mullroy, sans être une lumière, semble quand même un peu plus fufute: il est moins crédule que Murtogg puisqu'il ne croit pas aux légendes entourant le Black Pearl (même s'il a tort, mais la vérité sort de la bouche des enfants et des idiots), il reexplique souvent les choses à Murtogg (le plan pour coincer Barbossa, dans le canot, à la fin)...