Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Comparaison Harry Potter/Young Sherlock Holmes (11)
Dimanche 08/11 19:05 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Un premier teaser pour HP7 (4)
Samedi 03/10 12:46 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Maverick (2)
Dimanche 09/08 11:55 - Zakath-Nath
Lawrence d'Arabie (2)
Vendredi 31/07 22:05 - Zakath-Nath
Penny Dreadful: City of Angels, saison 1 (2)
Dimanche 05/07 19:07 - Zakath-Nath
Into the Dark, saison 2 épisode 9: Good Boy (2)
Dimanche 21/06 21:04 - Zakath-Nath
Amour, Orgueil et Préjugés (1)
Jeudi 30/07 11:07 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Stranger Things, saison 3
Mike et sa petite bande ont en tête de passer de bonnes vacances ensemble et de célébrer le 4 juillet comme il se doit. Hélas, entre les histoires de couple, des centres d'intérêt divergents et surtout un Flagelleur plus redoutable que jamais, l'été va être rude.

Si l'on n'a pas été sensible aux deux premières saisons de cette série, voire complètement rétif à la manière dont les années 80 et la culture pop de l'époque y ont été exploitées, ce n'est évidemment pas avec ces nouveaux épisodes que la réconciliation s'opérera. On reprend les mêmes ingrédients, en montant d'un cran dans la menace, mais aussi en se retrouvant à la limite de la parodie, pour ne pas dire en la franchissant par moment, tellement on a l'impression que les frères Duffer cherchent avant tout à s'amuser et amuser plutôt que de rechercher une quelconque crédibilité, même de façade.

Cela pourra perdre même les fans: les histoires mettant en scène des gamins dégourdis vivant des aventures extraordinaires exigent souvent que les adultes responsables soient en retrait, c'est admis. Cette fois-ci, les adultes sont tout simplement complètement infantiles, à commencer par Hopper (qui passe dans le premier épisode la barrière du papa-poule pour apparaître comme un gros psychopathe), mais ses petits camarades ne sont pas en reste et il faut parfois se pincer pour le croire (amusons-nous dans une fête foraine alors qu'on se sait menacé par un implacable tueur...). Joyce a souvent été taxée d'hystérie, mais elle est clairement celle qui a le plus la tête sur les épaules. Quant aux vilains soviétiques, on envoie tellement la vraisemblance par-dessus les moulins qu'il n'y a plus qu'une solution, en rire: rire d'une base perfectionnée sous un centre commercial où tout le monde se balade en uniforme de l'Armée Rouge. Et pour s'infiltrer dans un pays ennemi, nulle besoin d'en apprendre la langue, apparemment...

Une telle désinvolture peut donc heurter mais il y a du bon: Eleven et Max se rapprochent plutôt que de n'être que les petites amies des membres historiques de la bande, Will illustre bien le problème de ces petits groupes soudés dont les membres commencent à s'éloigner quand les centres d'intérêt n'évoluent pas dans le même sens ou au même rythme, Billy s'en prend plein la figure et surtout, le duo Steve/Dustin, qui avait émergé en saison 2, reprend du service, avec l'ajout de Robin, une collègue de Steve qui loin de faire pièce rapportée histoire de fournir un love interest à l'homme aux cheveux merveilleux, s'intègre facilement à leur invraisemblable équipée et se révèle un personnage drôlement attachant (on ne peut hélas pas en dire autant d'Erica, la petite sœur de Lucas toujours aussi horripilante).

Plus humoristique, la saison est également davantage gore, piochant son inspiration dans Bodysnatchers, The Thing ou encore Le Blob, avec un monstre particulièrement peu ragoûtant. Avec de nouveaux personnages et une bande encore une fois éparpillée, tout le monde n'est pas autant mis en avant, et même si Nancy et Jonathan mènent une investigation (et que la première doit aussi affronter le machisme éhonté de ses collègues de travail), ils sont plutôt effacés, ce qui ne me dérange pas, ce couple ne m'ayant jamais fait vibrer, ensemble ou séparément. Et on a encore droit à l'acteur d'un film populaire des années 80 dans un second rôle pour faire bonne mesure, Cary Elwes de Princess Bride en l'occurrence en maire véreux.

Cette saison 3 s'avère donc un gros divertissement, parfois nawak, mais qui fait son job, et relance une nouvelle fois quelques questions dans ses dernières secondes pour une suite qui sera probablement du même tonneau.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 6 Juillet 2019, 14:25bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".