Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Rome
--> Saison 1

Sur bien des plans, on peut comparer Rome, coproduction HBO/BBC, à Deadwood: une fiction historique solidement documentée (mais qui reste une fiction) désirant rompre avec les clichés d'un genre (le peplum pour Rome, le western pour Deadwood) afin de donner au spectateur un aperçu de ce qu'était la vie à l'époque traitée, quitte parfois à choquer ou dégoûter.

La première saison de Rome démarre à la rédition de Vercingétorix et s'achève sur l'assassinant de Cesar lors des Ides de Mars. Tout au long de 12 épisodes de 50 minutes, on suit à la fois le parcours des grands personnages historiques et de gens plus humbles, représentés ici par le légionnaire Titus Pullo et le centurion Lucius Vorenus (la petite histoire dans la grande, et tout ça).

Rome frappe d'emblée par la qualité des décors (tournage à Cinecittà) que ce soit les lieux publics ou privés, et de la reconstitution en général. Pas (que) de beaux marbres immaculés comme on a l'habitude d'en voir dans les grosses productions hollywoodiennes, les rues des quartiers populaires de Rome font plus penser à de grosses métropoles comme Bombay ou Mexico. Le scénario mèle habilement les faits historique connus sans tomber dans l'image d'Epinal (pas d'Alea Jacta Est ou de Tu Quoque mi filii) et le parcours personnels des personnages.

Attention, cependant! La série n'est pas à placer sous tous les yeux. Votre petite soeur de CE2 apprend en cours la conquête de la Gaule? Ne lui montrez pas ça en vous disant que ça l'aidera à mieux comprendre ses leçons. En effet, avec une volonté de peindre les mœurs romaines telles qu'elles devaient être, on a droit à pas mal de scène de cul et de violence (sans que ça reste abusif. Oui, par rapport à la moyenne des séries de bases, mais généralement c'est justifié). Il ne faut pas perdre de vue que leur société ne répondait pas aux valeurs judéo-chrétiennes de la nôtre.

Malgré l'immense réussite de la série, il reste aussi des petits bémols: bien que dotée d'un budget record pour une série, bien employé, on voit que sur certains points, elle ne peut rivaliser avec des super-production: ainsi peu de vues d'ensemble de Rome (mis à part quelques mate-painting pas des plus réalistes) et des scènes où les figurants sont limités (la bataille du début, si elle permet de voir une légion à l'action, ressemble plus à une escarmouche). On a aussi du mal à voir le passage du temps, si on n'est pas attentif aux dialogues. Dans un autre ordre d'idée, si mettre en avant des personnages comme Pullo et Vorenus auxquels on est sensé s'identifier plus facilement qu'à des types comme Cesar et Pompée est judicieux, la façon dont ils sont mêlés à tous les événements importants, et pas toujours comme témoins, est par moment un peu trop artificielle.

Côté acteurs, par contre, c'est un régal, avec un casting en majorité britannique, avec quelques italiens. Tout le monde est irréprochable, mais certains m'ont fait préférer leur personnage plus que d'autres. Ma mention speciale va donc à Ray Stevenson en Pullo, Max Pirkis en Octave, Tobias Menzies en Brutus, David Bamber en Cicéron et Ciaran Hinds en César. mais entrons dans le détail:

 Caius Julius Cesar. Bon, est-il vraiment nécessaire de le présenter, celui-là? Enfin bref, au début de la série, Cesar est vice-consul aux côtés de Pompée et vient de soumettre la Gaule. Mais son ambition et ses succès le font craindre de certains sénateurs... Cesar est joué par Ciaran Hinds.

 Lucius Vorenus (Kevin McKidd, vu dans Kingdom of Heaven) est un centurion romain de la 13e légion. Très discipliné et pieux, c'est un fervent défenseur de la République. Paradoxalement, il ne cesse de s'attirer les faveurs de César qui en fait un de ses soutiens alors qu'il s'apprête à mettre fin à la République. Même s'il a des valeurs morales très fortes, Vorenus est souvent froid et brutal. Le personnage a réellement existé, puisque Cesar le mentionne dans la Guerre des Gaules mais son parcours dans la série est purement fictif.

 Titus Pullo (Ray Stevenson, vu notamment dans Le Roi Arthur) est à la fois l'ami et le rival de Vorenus. Il est également son antithèse complète. Bien que très courageux, il est indiscipliné et bon vivant. L'exemple-type du bourrin pas méchant mais qui pense avec ses muscles avant de faire marcher son cerveau. Tout comme Vorenus, il a réellement existé et pris par à la conquête de la Gaule, mais là encore les aventures dépeintes dans la série sont inventées.

 Servilia des Junii (Lindsay Duncan) est la mère de Brutus et la maîtresse de César. Mais quand celui-ci la rejette, elle se met à travailler activement à sa perte.

 Marcus Junius Brutus (joué par Tobias Menzies). Fils de Servilia, il considère César comme un père. Mais les sénateurs inquiets par le pouvoir grandissant de ce dernier compte sur lui pour défendre la République.

 Octave (joué par Max Pirkis, vu dans Master and Commander, et qui aurait fait un excellent Drago Malefoy, soit dit en passant). Petit-neveu de César, Octave est un jeune garçon hautain et renfermé, mais doué d'une vive intelligence.

  Marcus Tullius Ciceron (David Bamber, le Mr Collins d'Orgueil et Préjugés version 1995). Avant d'être le cauchemard des cours de latin de bien des collégiens et lycéens, Cicéron était un sénateur modéré partisan de Pompée, puis faisant partie du complot pour éliminer César. Mauvaise pioche.

 Atia des Julii (Polly Walker, vue dans State of Play). Nièce de César, elle force sa fille à divorcer de l'homme qu'elle aime (ouh! la salope!) tente en même temps de s'attirer les faveurs de César en envoyant Octave à ses côtés et celles de Pompée en lui proposant sa fille pour épouse (ouh! la salope!), ordonne l'assassinat de l'ex-mari de sa fille (ouh! la salope!) met la zizanie entre César et Servilia (ouh! la salope!) s'envoie en l'air avec quasiment tout le monde (ouh! la salope!) et j'en passe. On pourrait considérer Atia comme la "méchante" de la série. Mais, si elle est ambitieuse et manipulatrice, n'agit-elle pas ainsi pour l'avenir de ses enfants, ou seulement pour elle-même?

 Octavia (Kerry Condon) est la fille d'Atia et la soeur d'Octave. Elle nourrit une haine farouche à l'égard de sa mère après que celle-ci l'ait forcé à divorcer de son mari, Glabius, mais est trop faible de volonté pour lui mener une opposition ouverte. Elle est facilement manipulable, que ce soit par Atia ou Servilia.

 Marc-Antoine (James Purefoy). Arrogant et séduisant, Marc-Antoine est le commandant en second de César, qui lui fait (presque) confiance.

 Pompée Magnus (Kenneth Cranham). Vice-consul de Rome avec Jules César, il s'inquiète de la poupularité gagné par celui-ci grâce à ses conquêtes en Gaule, et finit par lui déclarer une guerre ouverte.

 Cleopatre (Lyndsey Marshal): oubliez le savon de Cleopatre et Elizabeth Taylor. Cette version de la reine d'Egypte est nettement différente! Droguée et saute-au-paf, elle n'en demeure pas moins assez fine politicienne.

 Niobe (Indira Varma): femme de Vorenus, elle ne l'a pas vu depuis huit ans au début de l'histoire, et le croyait mort. les retrouvailles sont tendues avant que les époux n'arrivent à cohabiter dans l'amour et la bonne humeur. Mais Niobe cache un lourd secret à Vorenus.

 Timon (Lee Boardman) est un Juif jovial travaillant pour Atia et lui rendant des services divers et variés...

Bien sûr, il resterait bon nombre de personnages à présenter, mais on y serait encore demain...

potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 27 Mars 2007, 15:47bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  silmaril666
silmaril666
27-03-07
à 16:00

Très bonne série

Je n'ai pas encore fini la saison 1 mais j'aime beaucoup cette série, surtout qu'elle ma bien aidé pour visualiser un peu Rome étant donné que c'est le sujet de mon programme du semestre 2 lol Autant dire que ça tombe bien! lol
Tes commentaires m'aident beaucoup à voir un peu ce qu'il y a a prendre et à rejeter niveau historique, merci! Et je suis d'accord avec toi pour Octave qui ferait un très bon Drago lol Et vive la méchante de la série, qu'on a envie d'étriper à chaque épisode Et encore vive Lucius qui est desesperant d'ignorance à propos des femmes lol

  Smaelle
Smaelle
27-03-07
à 16:37

Re: Très bonne série

C'est une très bonne série, Atia est vraiment d'une horreur parfaite ! ^^ Et c'est vrai qu'Octave est très doué pour le petit sourcil hautain. Comme tu fais le rapprochement je rappel que Deadwood saison 2 est pour bientot ! D'ailleurs j'ai appris récement qu'il n'y aurait que 3 saisons et un final de 4h. Une idée pour la poursuite de Rome ? Ils vont faire la saison 2 à la même époque avec les mêmes personnages ou c'est Rome de façon plus général ? Parce que pour la saison ils avaient bien ciblé une période historique mouvementée mais ils vont pas nous faire toute la période de l'empire avec Pullo et Vorenus !

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
27-03-07
à 17:01

Re: Re: Très bonne série

Comme pour Deadwood, Rome devait faire 5 saisons mais finalement, faute d'audience par rapport au coût, ça s'arrêtera à la deuxième, qui ira de la mort de Cesar à celle de Cleo et Marc-Antoine. Visiblement Octave n'est plus joué par Max Pirkis, mais par Simon Woods :/

Et après, ils feront l'adaptation du Trône de Fer de GRR Martin. Joie! Mais s'ils ont du stopper Rome parce que trop cher, j'ai peur qu'ils ne parviennent pas à faire 7 saisons pour le Trône de Fer si le public ne suit pas...


  Please_severus
27-03-07
à 17:43

Re: Re: Re: Très bonne série

En effet, ça fait du bien de voir une reconstitution de la Rome antique qui ne soit pas faite toute en marbre blanc (enfin plus proche du carton-pâte que du marbre généralement). La ville était pleine de couleurs à l'époque...
La première fois que j'ai vu la série j'avais été choquée (oui il m'en faut peu) par l'apparence de certains personnages (qu'historiquement j'aime beaucoup) par exemple Pompée sensé avoir le même âge que Cicéron et qui est de plus pas trop comme je me l'imaginais :'( , enfin bref... ^^
J'ai acheté la première saison et j'ai bien fait. C'est sûr que le budget d'une telle série doit être colossal :/ dommage que ça ne puisse pas faire plus de deux saisons. Enfin si c'est pour se consacrer à l'adaptation de Martin... ^^

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
27-03-07
à 17:47

Re: Re: Re: Re: Très bonne série

Voui... Et puis bon, pour Rome, à part concernant Vorenus et Pullo, on peut connaître le destin des personnages en ouvrant un livre d'histoire. Ils auraient pu couvrir jusqu'en 476 s'ils avaient eu les moyens, mais du moment que le season final de la deuxième saison sera bien, on peut aussi s'arrêter là sans trop de problème.

L'ennui, c'est quand ils annulent une série avant que les scénaristes aient le temps de trouver une bonne fin.


  Zakath-Nath
Zakath-Nath
28-03-07
à 22:54

Re: à Silmaril

Tu en es où de la saison 1?

  silmaril666
silmaril666
30-03-07
à 22:32

Re: Re: à Silmaril

Là je viens de finir l'episode 6 j'avais pas vu que j'avais pas le reste! Donc dès que j'ai réussit à toper la suite je regarde! Mais il y a combien d'épisodes par saison? 12 c'est ça?

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
30-03-07
à 22:36

Re: Re: Re: à Silmaril

12 pour la première, seulement 10 pour la seconde.

  silmaril666
silmaril666
30-03-07
à 22:47

Re: Re: Re: Re: à Silmaril

ok merci! j'en suis à la moitié alors... j'ai hâte de recevoir la suite parce que bon, la fin du 6 était on ne peut plus dégueulasse! lol (saleté de tempête!)

Et au fait ton article m'a beaucoup aidé pour un article de journal étudiant que je viens d'écrire sur les péplums... tu as l'air de t'y connaitre pas mal en matière de reconstitution historique... tu as fais des études d'histoire ou c'est juste une passion? Du coup j'ai fais de la pub pour "Rome" dans mon article, histoire de partager ça un peu ;-)

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
30-03-07
à 22:49

Re: Re: Re: Re: Re: à Silmaril

Non, j'ai juste fait un peu d'histoire de l'art, mais ça date et je n'étais pas très assidue en cours.

Par contre j'aime bien le cinéma, et quand je regarde une fiction historique, j'aime bien pouvoir partager le vrai du faux, donc je me documente un peu sur la période...

Tiens, le passage de La Guerre des Gaules où Julot parle de Vorenus et Pullo:

Il y avait dans cette légion deux centurions d'une grande
bravoure, qui approchaient des premiers grades, Titus Pullo et
Lucius Vorénus. C'était entre eux une perpétuelle rivalité à qui
passerait avant l'autre, et chaque année la question de
l'avancement les mettait en violent conflit. Pullo, au moment où
l'on se battait avec le plus d'acharnement au rempart, s'écria :
« Pourquoi hésiter, Vorénus ? quelle autre occasion attends-tu de
prouver ta valeur ? c'est ce jour qui décidera entre nous. » A ces
mots, il s'avance hors du retranchement, et choisissant l'endroit
le plus dense de la ligne ennemie, il fonce. Vorénus ne reste pas
davantage derrière le rempart, mais craignant l'opinion des
troupes, il suit de près son rival. Quand il n'est plus qu'à peu de
distance de l'ennemi, Pullo jette son javelot et atteint un Gaulois
qui s'était détaché du gros de l'ennemi pour courir en avant ;
transpercé, mourant, ses compagnons le couvrent de leurs
boucliers, cependant que tous à la fois ils lancent leurs traits
contre le Romain et l'empêchent d'avancer. Il a son bouclier
traversé d'un javelot qui se plante dans le baudrier de l'épée : ce
coup déplace le fourreau, et retarde le mouvement de sa main qui
cherche à dégainer ; tandis qu'il tâtonne, l'ennemi l'enveloppe.
Son rival, Vorénus, accourt à son aide. Aussitôt, toute la
multitude des ennemis se tourne contre lui et laisse là Pullo,
croyant que le javelot l'a percé de part en part. Vorénus, l'épée au
poing, lutte corps à corps, en tue un, écarte un peu les autres ;
mais, emporté par son ardeur, il se jette dans un creux, et tombe.
C'est à son tour d'être enveloppé ; mais Pullo lui porte secours, et
ils rentrent tous deux au camp, sains et saufs, ayant tué beaucoup
d'ennemis et s'étant couverts de gloire. La Fortune traita de telle
sorte ces rivaux, qu'en dépit de leur inimitié ils se secoururent
l'un l'autre et se sauvèrent mutuellement la vie, et qu'il fut
impossible de décider à qui revenait le prix de la bravoure.


  silmaril666
silmaril666
30-03-07
à 23:00

Re: Re: Re: Re: Re: Re: à Silmaril

Oui je fais ça aussi, surtout pour le dernier "300" où je voulais démontrer à des gens que les Spartiates sont moins barbares que ne le montre le film, même si c'est vrai qu'ils avaient une société basée sur la puissance militaire et la rigueur de la vie... grâce à ce film sparte rime avec barbarie! (et pourtant, ya moins d'un siècle, certains pays ne trouvaient pas ça barbare de vivre à la spartiate, la preuve, ça a inspiré le fascisme de part son modèle de discipline de guerre, d’entraînement physique et de société où les citoyens sont égalitaires... enfin bref voilà lol je suis HS ;-) )

Tout ça pour dire que c'est toujours interessant de replacer le contexte historique dans la réalité des faits! C'est bien que des gens pensent à le faire! ;-)

Merci pour cet extrait, c'est vraiment intéressant de voir que ces personnages sont tirés des textes antiques! Décidemment cette série a vraiment des qualités que les derniers péplums n'ont pas!

  Anderton
21-07-07
à 23:42

série aux 5 Césars

Excellente série en effet. Dans un style un peu différent, jevous recommande "Moi Claude Empereur" qui vient de sortir en DVD :
http://blogywoodland.blogspot.com/2007/07/la-gniale-srie-aux-cinq-csars.html