Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Roi de Douleur
--> Les Denyris - La Trilogie des Rois 2
Imre est mort, mais le trône de Cinhil reste fragile, menacé par Ariella qui a donné naissance à un fils et qui rassemble des troupes. Sans compter le fait que le roi ne se fait pas à sa nouvelle existence, et qu'il reporte sa rancœur sur les Derynis dans leur ensemble.

Après un premier tome qui m'avait laissé un sentiment mitigé, le suivant continue sur les mêmes bases. Le personnage de Cinhil est insupportable (et en grande partie voulu comme tel puisqu'un des personnages le qualifie ainsi dès le début) mais son évolution en un roi correct se fait dans les dernières pages, en quelques lignes, sans qu'on nous le montre par des actions précises, ce qui atténue grandement l'impact de cette transformation et ne dissipe pas l'agacement qu'il procure.

Difficile, du coup, de ne pas en vouloir à ceux qui l'ont mis sur le trône pour avoir imposé au lecteur un tel boulet, et de se dire par moment qu'Imre, aussi tyrannique soit-il, n'aurait été qu'un mauvais moment à passer. D'autant que comme dans le premier tome, je me suis demandée ce qu'un personnage comme Elinor pouvait bien penser de la situation avec un frère responsable de la mort de son mari, exécuté ensuite par le parti soutenu par sa belle-famille, et qui se retrouve finalement encore une fois avec les conséquences des actions de celle-ci sans jamais y prendre part. Mais non, elle reste désespérément en coulisse.

Heureusement, le tome se révèle plus intéressant en dévoilant la sanctification de Camber, qui ne m'en paraissait pas avoir spécialement l'étoffe. Le voir s'enferrer dans un stratagème aux conséquences inattendues était amusant, et on passe sur le flou artistique qui entoure cet univers (les personnages sont tous chrétiens, dans le tome précédent on parlait d'une invasion maure qui avait autrefois été repoussée mais apparemment, aucun évêque ne dépend de Rome, tout s'organise à l'intérieur des frontières de Gwynned).

Pour l'instant, toujours rien de bien formidable même si les pages se tournent sans effort, et ce malgré des personnages soit fades, soit énervants.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 15 Avril 2019, 09:35bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".