Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Robin des Bois, saison 2

Robin des Bois et ses amis continuent de voler aux riches pour donner aux pauvres, mais le train-train quotidien sera sérieusement mis à mal: le Sheriff fait partie d'un complot beaucoup plus vaste que la simple domination du comté et le destin de toute l'Angleterre est en jeu, Marianne doit affronter les conséquences de ses actions, et tous les Joyeux Compagnons ne sont pas aussi intègres qu'on pourrait l'espérer.

Cette deuxième saison place la barre un peu plus haut que la sympathique première. On se retrouve au départ en terrain connu, intrigues divertissantes et délire complet du côté des costumes. Mais ces nouveaux épisodes sont bien moins manichéens. Certes, on croise toujours des personnages horribles, et Guy était déjà dans la saison 1 un personnage assez ambigu, mais il y a beaucoup plus de nuances: Robin hésite moins à tuer ses ennemis de sang-froid, en fait la seule chose qui le fait épargner le sheriff est la crainte des représailles du Prince Jean. Le personnage d'Allan A Dale est aussi intéressant, trahissant ses amis par appât du gain. Il permet de montrer que si Robin n'a que le nom du roi Richard à la bouche, pour le peuple qui n'avait rien sous son règne il n'est pas forcément mieux que Jean. Malgré sa cupidité, Allan continue néanmoins de garder pour lui certains renseignements capitaux, dont le double-jeu de Marianne.

Le tour pris dans le dernier épisode est des plus audacieux: tuer un des personnages centraux de la légende de Robin des Bois. Malheureusement, si l'idée en soi n'est pas mauvaise, l’exécution laisse un peu à désirer, le comportement du personnage en question étant un peu trop stupide et donne l'impression qu'on cherche à forcer un drame qui aurait pu être évité. Quant à la scène d'agonie, sans atteindre le niveau de la mort de Trinity dans Matrix Revolution, elle ne sonnait pas de façon très naturelle non plus.

Malgré ses quelques réserves, la série a su devenir un peu plus complexe tout en gardant un côté fun et sans prises de tête. Reste à voir comment la saison 3 négocie le virage.

potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 8 Avril 2010, 13:31bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".