Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who saison 5/ Episode 2: The Beast Below

Pour son premier voyage à bord du TARDIS, le Docteur emmène Amy Pond dans le futur. Pas n'importe quel futur, celui de la Grande-Bretagne du 29e siècle, qui erre dans l'espace sur un gigantesque vaisseau spatial. Naturellement, il y a quelque chose de pourri dans le royaume.

Après l'épisode traditionnel de présentation de la compagne, voici l'épisode traditionnel de la compagne qui doit prouver qu'elle peut encaisser un voyage dans le temps. Néanmoins, cet épisode me laisse une impression mitigée. Encore une fois, Moffat explore les peurs liées à l'enfance (ce coup-ci, la peur de la punition en cas de zéro pointé) auquel se greffe un dilemme moral maintenant habituel pour le Docteur.

L'épisode regorge de bonnes idées (les Smilers, le mystère du vaisseau sans moteur, le parallèle entre la Baleine et le Docteur, les élections où on offre le choix entre oublier de savoir à quel prix le vaisseau fonctionne, ou protester et mal finir) mais tout est effleuré. Un peu comme si Moffat avait de la matière pour un double épisode mais avait dû sabrer dedans, ou qu'au contraire il avait une histoire sympathique mais difficile à étirer sur 45 minutes... Et du coup on se retrouve avec un rythme bizarre, certaines révélations arrivent vite avant un flottement, puis la résolution arrive en deux secondes, même la déception du Docteur vis-à-vis du choix d'Amy est expédiée avant d'être réglée. Les Smilers, qui promettaient d'être des créatures visuellement flippantes comme les Droïds-horloges ou les Anges Pleureurs sont au final totalement anecdotiques.

Malgré tout, le duo Docteur/Amy continue de bien fonctionner, Matt Smith est aussi bon dans son côté rigolo que dans la colère ou la tristesse (même si tout va tellement vite qu'on a l'impression qu'il ne peut donner sa pleine mesure à ce niveau) et l'introduction du prochain épisode alléchante.

The Beast Below n'est pas un mauvais épisode pour autant. Il ne fait pas partie de ceux que je me repasserai en boucle, mais pas non plus de ceux que je crains de revoir de peur de les revoir encore à la baisse. Je le reverrais volontiers à l'occasion, mais ce n'est pas non plus pressé.

 

potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 12 Avril 2010, 18:15bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".