Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who saison 5/episode 1: The Eleventh Hour

Sa précédente incarnation n'étant pas vraiment partie sur la pointe des pieds, le pauvre Docteur s'écrase avec son TARDIS dans un bon vieux jardin anglais. Il fait la connaissance d'une petite fille, Amelia Pond, qui aide cet étrange personnage à retrouver quelques forces. Mais dans la chambre d'Amy se trouve une fissure, et pas le genre qu'on masque avec une couche de plâtre et qu'on oublie.

Contrairement aux précédentes saisons que j'engloutissais avant de commenter, je me livrerai cette fois à une critique épisode par épisode avant de faire un bilan final. Non, parce que je ne vais pas pouvoir me retenir jusqu'à début juillet pour faire part de mes impressions!

On commence par le négatif: pas emballée par le nouveau générique. Visuellement, c'est bien, on a le vortex un peu modifié mais classe avec des éclairs, et tout ça, mais l'arrangement de Murray Gold semble moins inspiré, le thème principal peine à émerger et c'est un peu dommage. Heureusement, le reste de la bande originale était plus réussi. Les effets spéciaux n'étaient pas excellents (le budget a baissé et ils doivent se réserver pour la suite) mais ça reste honnête, et bon, c'est Doctor Who, pas Avatar.

L'intrigue en elle-même n'est pas la plus fascinante pondue par le Moff, mais il n'avait pas encore écrit pour une ouverture de saison, généralement légère, et c'est dans cette lignée. Peut-être un peu trop parce que ça m'a légèrement rappelé Smith and Jones, même si le traitement est différent. En revanche on a un bon équilibre rire/frisson/émotion.

Au niveau des personnages clés, c'est par contre très très prometteur. Matt Smith est encore un peu "le nouveau Docteur" et pas juste "le Docteur" pour moi, mais il n'y a rien à redire: il joue bien, il est fou, imprévisible, mais crédible dans sa manifestation d'autorité à la fin. Moffat a misé sur le bon cheval.

Amy Pond a l'étoffe d'une bonne compagne (mais j'aimais beaucoup Martha au début, donc on verra son évolution), avec du caractère (son "Oi!" rappelle forcément une autre rouquine ayant bourlinguée dans le TARDIS), et la façon dont elle rencontre le Docteur inédite pour une compagne (mais ce n'est pas sans faire penser à The Girl in the Fireplace). Quant à Rory, pour l'instant, je l'aime bien, l'humain de base mais pas boulet.

Et un avertissement mystérieux au détour d'un dialogue pour annoncer l'arc de la saison, mouhaha! On n'a pas fini de spéculer.

potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 3 Avril 2010, 22:38bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".