Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Peaky Blinders saison 3
Deux ans après les événements du derby d'Epsom, les affaires de la famille Shelby ont prospéré et Thomas peut se permettre, pour son mariage, d'inviter du beau monde dans son luxueux domaine. Le gouvernement ne tarde pas à lui rappeler la dette qu'il a contracté et de le charger d'un coup audacieux pour leur compte.

Le succès de Peaky Blinders ne peut pas se réduire à sa mise en scène stylisée et sa bande-son, mais cela fait tout de même partie des éléments qui lui ont permis d'attirer l'attention et de séduire le public. À l'image de la saison 3 de Sherlock, autre série dont la forme a joué un rôle certain dans sa réussite sans pour autant se cantonner à elle, cette nouvelle salve d'épisodes devait surmonter la difficulté de conserver cet aspect, sans lasser mais sans courir le risque de se caricaturer en ayant trop souvent recours aux gimmicks qui l'ont rendu identifiable. Or, si on retrouve avec plaisir la bande à Shelby, notamment grâce à un premier épisode où le monde de Peaky Blinders semble s'inviter à Downton Abbey avec le décalage que cela suppose, l'intrigue principale assez obscure en début de saison peut laisser craindre que l'on décroche du fond et que la mise en scène ne suffise pas à maintenir l'attention et finisse même par devenir agaçante.

Heureusement, la deuxième partie de la saison rassure. On commence à y voir plus clair, les personnages féminins sont davantage mis en avant et si le personnage de Paddy Considine n'a malheureusement pas droit au même développement que Sam Neill en son temps, il fait un adversaire à la hauteur. Si la distribution est d'ailleurs comme toujours de haute volée, j'avoue que je n'ai pas apprécié plus que cela le retour de Tom Hardy. J'ignore pourquoi car son cabotinage ne m'avait pas déplu en saison 2, loin s'en faut, mais cette fois-ci j'ai eu beaucoup plus de mal à adhérer au personnage, n'arrivant pas à passer au-delà du numéro d'acteur (espérons que la prochaine association de Steven Knight et de l'acteur, Taboo, ne me fasse pas le même effet car les aperçus sont drôlement alléchants!). Quant à la conclusion, elle offre la tension attendue et il est rassurant, au vu du dénouement, de savoir d'ores et déjà la série renouvelée pour deux saisons supplémentaires.

Ce n'est donc pas encore pour cette fois que Peaky Blinders va sombrer dans l'auto-parodie, et cette troisième saison nous aura réservée de jolis moments, et en laissant Thomas dans une situation délicate, la suite se fera toujours attendre avec impatience.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 10 Juin 2016, 19:33bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".