Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Game of Thrones saison 6 épisode 8: No One
Brienne arrive à Riverrun, porteuse d'un message pour Brynden Tully, alors que les troupes dirigées par Jaime Lannister campent devant les murailles du château. À Meereen, Tyrion pense avoir calmé le jeu et renforcé la position de Daenerys, mais les événements s'emballent. Pendant ce temps, à Braavos, Arya doit se tirer d'affaire.

Après une première partie de saison sur les chapeaux de roues, en tout cas par rapport aux habitudes de la série, les derniers épisodes marquaient un peu le pas en préparant le terrain pour les suivants, dont rien que le prochain promet une bataille qu'on espère épique. Et comme d'ordinaire, selon sur qui l'on se penche, c'est plus ou moins prenant, même si toujours nécessaire pour poser la suite. À Port réal, par exemple, on a droit à une jolie démonstration de force de Robert Strong/la Créature de Qyburn, mais finalement, les lignes n'ont pas vraiment bougé, avec un Grand Moineau qui marque encore un point, Tommen remplaçant les duels judiciaires par un tribunal composé de sept Septons, ce qui n'arrange pas les affaires de sa mère. On sait bien que Tommen n'a pas eu cette idée tout seul et un tribunal religieux n'est jamais un bon signe mais je dois dire qu'en soi, même pour des mauvais raisons, l'abolition des duels judiciaires n'est pas une mauvaise chose. La justice n'a rien à voir là-dedans et du point de vue de l'intrigue, sans remettre à cette parade chaque fois qu'un personnage est accusé de quelque chose aurait semblé répétitif. Cela passe deux fois avec Tyrion car les scènes se font échos, il fallait passer à autre chose. De plus, si je pense comme beaucoup qu'un affrontement Sandor/Gregor est de mise, je n'ai jamais pensé que le premier deviendrait le champion de la Foi, et avec l'intrigue religieuse partie pour se clore cette saison, son retour à Port-Réal aurait été bien rapide. Quoiqu'il en soit, le bref aparté entre Cersei et Qyburn semble confirmer mes hypothèses sur le final de cette saison, à se demander ce qu'il restera de la ville après ça.

À Meereen, pas grand chose de consistant à se mettre sous la dent. Tyrion n'aura pas été très à la fête cette saison, avec beaucoup de meublage entre lui, Vert Gris et Missandei. Peter Dinklage a déjà été plusieurs fois récompensé pour ce rôle et a eu droit à de très belles scènes, on peut accepter qu'il en laisse un peu pour les autres mais il est étrange de voir un personnage aussi emblématique en retrait, tout en se disant que c'est plutôt bien que les scénaristes ne se reposent pas sur lui. Tyrion aura tout de même pris deux décisions politiques importantes avec l'accord passé avec les Maîtres et le recours au culte de R'hlorr. Des décisions raisonnables dans la situation où Daenerys avait laissé Meereen mais qu'on devinait bancale: la trêve avec les Maîtres allait forcément déboucher sur une trahison, et il y aura sans doute un double effet kiss-cool suite à l'alliance avec un groupe de fanatiques à la recherche d'un élu. De plus, l'arrivée de Daenerys paraissait légèrement incongrue, pas dans son timing mais plutôt dans l'expression d'Emilia Clarke lors de son entrée en scène, qui tenait surtout du parent ahuri en rentrant tard chez lui pour découvrir que ses rejetons ont organisé une fiesta en son absence et laissé le salon en désordre.

Dans les environs de Riverrun, on a droit encore une fois à des retrouvailles et des retours plus ou moins attendus. Pod et Bronn apportent la petite touche d'humour mais c'est bien entendu le face à face entre Jaime et Brienne que l'on retiendra. Avec un Jaime Lannister qui n'a pas trop eu l'occasion de briller depuis un moment, voilà de quoi faire remonter l'intérêt le concernant. Il est cependant dommage de voir le Silure nous quitter si brusquement (quoique, pas de cadavre en vue...) mais on se doute bien que la soutien du Sud pour prendre Ramsay en tenailles n'allait pas venir d'une armée assiégée.

J'ai été un peu surprise par le tour pris avec la Fraternité sans Bannière. Je pensais tout simplement que Sandor allait faire un carnage dans une bande de hors-la-loi ayant perdu ses idéaux (après tout, puisqu'elle revisite Robin des Bois et ses Joyeux Compagnons à la sauce Westeros, on pouvait penser qu'on nous la montrerait sombrant dans la corruption), mais seuls les coupables agissant sans l'accord des chefs sont punis, et voilà Sandor rejoignant Béric et Thoros, au moins temporairement. Va-t-il mener la vendetta contre les Frey, Lady Stoneheart étant vraisemblablement enterrée, ou, Béric étant conscient que la situation dépasse les simples guerres entre seigneurs, va-t-il aller vers le Nord (et revoir Sansa)? Encore tôt pour le dire.

Ce que l'on sait, en tout cas, c'est que l'arc Sans-Visage est définitivement derrière nous. Et que le dénouement du cliffhanger de la semaine précédente ne pouvait pas être plus bête: non, Arya n'avait pas d'idée derrière la tête en se baladant sans Aiguille et en prenant le temps d'admirer la vue alors qu'elle se sait traquée. Il faut également croire que ses blessures n'étaient pas si graves pour qu'elle refasse ses réserves avec autant de facilité, malgré une guérison incomplète. Et c'est dommage, parce qu'il y avait moyen de trouver autre chose et que la course-poursuite avec la Gamine, et une Arya qui utilise enfin sa tête pour la piéger, était très réussie en elle-même mais partait entachée par ce manque de crédibilité au départ. Ces passages à Braavos n'auront pas été dépourvus de belles idées, mais le temps qu'on y a passé ne se justifie pas par ce qu'Arya y aura appris: certes, elle est plus aguerrie, a appris quelques trucs, mais est loin d'être l'assassin d'élite métamorphe que le programme de sa formation promettait.

Un cap est néanmoins passé avec un personnage de plus reprenant la direction de Westeros avant la fin de la saison. Dommage que tout ce recentrage se fasse parfois avec autant de maladresse.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 14 Juin 2016, 15:08bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".