Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Mandalorian, saison 2 (2)
Jeudi 31/12 10:36 - Zakath-Nath
Comparaison Harry Potter/Young Sherlock Holmes (11)
Dimanche 08/11 19:05 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Un premier teaser pour HP7 (4)
Samedi 03/10 12:46 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Maverick (2)
Dimanche 09/08 11:55 - Zakath-Nath
Lawrence d'Arabie (2)
Vendredi 31/07 22:05 - Zakath-Nath
Penny Dreadful: City of Angels, saison 1 (2)
Dimanche 05/07 19:07 - Zakath-Nath
Into the Dark, saison 2 épisode 9: Good Boy (2)
Dimanche 21/06 21:04 - Zakath-Nath
Amour, Orgueil et Préjugés (1)
Jeudi 30/07 11:07 - Vous-ne-savez-pas-Qui
Doctor Who, saison 12 épisode 5: Fugitive of the Judoon (4)
Samedi 14/03 17:12 - Zakath-Nath
Doctor Who, saison 12 épisode 4: Nikola Tesla's Night of Terror (4)
Samedi 14/03 16:50 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
OVNI(s), saison 1
Après l'explosion au décollage de la fusée qu'il a conçue, Didier Mathure, astrophysicien, est muté au GEPAN, un service chargé d'étudier d'éventuels phénomènes extra-terrestres. Tout d'abord sceptique, Didier commence peu à peu à croire à des interventions d'être venus de l'espace après de mystérieuses disparitions et réapparitions.

Nouvelle venue sur les écrans français en ce début d'année, cette série signée Clémence Dargent et Martin Douaire se penche sur le phénomène des OVNIs sous l'angle comique. Il ne faut cependant pas s'attendre à une avalanche de gags: si les dialogues sont souvent savoureux et que l'on a droit à quelque séquences absurdes (dont l'une implique un déguisement de dinosaure), on baigne surtout dans une ambiance gentiment décalée: les membres du GEPAN sont excentriques sans que le trait paraisse forcé, entre Marcel, ancien des RG qui voit des messages codés partout ou Remy et Vera, dont la relation n'est pas sans évoquer celle entre Gaston et Moiselle Jeanne et bien entendu Didier Mathure, placé à leur tête contre son gré mais qui va néanmoins se prendre à rêver d'extra-terrestres à son tour.

Esthétiquement, la série est un régal avec une reconstitution des années 70 soignée, une musique originale de Thylacine appropriée et des citations de morceaux déjà existants qui fonctionnent dans un tout nouveau contexte que celui d'origine (par exemple un morceau de la BO d'Et pour quelques dollars de plus). Une des forces du scénario est de proposer une intrigue solide et de ne jamais écarter l'aspect scientifique du service: on insiste sur l'importance de la rigueur dans les enquêtes, de ne pas sauter sur la réponse dont on rêve au dépend de la rationalité tout en mettant en garde contre le risque de tomber dans l'excès inverse en refusant d'entrée certaines hypothèses trop farfelues. Certains événements extraordinaires trouveront ainsi une conclusion terre-à-terre quand d'autres, au contraire, en apparence anodins, créeront quelques surprises.

Les scénaristes exploitent les actualités de l'époque comme le projet Ariane et l'on croise aussi bien Jean-Claude Bourret que Steven Spielberg au détour d'un épisode (dommage que la dernière scène avec celui-ci offre une référence un peu trop appuyée à sa filmographie). La distribution est, dans l'ensemble, une petite merveille, de Melvil Poupaud à la fois sceptique et dans les nuages à Michel Vuillermoz en vieux bougon en passant par les jeunes Quentin Dolmaire et Daphné Patakia, particulièrement attachants. Seule Nicole Garcia dénote dans la partition générale, peu crédible en militaire aux cheveux lâchés, qui ne semble pas très concernée par ce qu'elle joue, ou ne pas vraiment savoir dans quelle série elle joue.

Le récit est habilement mené et offre une belle galerie de personnages mais en douze épisodes, on a parfois une sensation de trop, au point de ne plus trop savoir où l'on en est dans la relation entre Didier et son ex-épouse ou dans les manigances de Delbrosse. On ne nous épargne hélas pas un quiproquo sentimental dont on aurait pu se passer. L'histoire retombe néanmoins toujours sur ses pattes in fine tout en laissant de l'espace pour une éventuelle suite. Certaines questions restent en suspens, sur un personnage en particulier, et la dernière séquence ouvre des perspectives mais si l'on en restait là, celle-ci ferait une jolie conclusion, établissant définitivement que certaines choses nous dépassent encore.

Une première saison qui n'est pas sans quelques défauts mais qui est cependant une très bonne surprise, une comédie d'autant plus réussie qu'elle prend son sujet au sérieux, sans mépris pour celui-ci ou ses personnages.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 11 Février 2021, 21:54bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".