Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Nécroscope
Harry Keogh a un pouvoir particulier: il peut communiquer avec les morts, ce qui lui permet d'accéder à une masse de connaissances qui finissent par attirer l'attention sur lui. De l'autre côté du Rideau de Fer, un autre jeune homme, Boris Dragosani, a lui aussi des capacités hors du commun.

Initiée dans les années 80, la saga du Nécroscope de Brian Lumley revisite le mythe du vampire de manière originale, mais pas seulement. Il y a un côté X-Men dans cette histoire d'organisation réunissant des personnages aux pouvoirs divers (télépathie, divination...) même si on sent que la Guerre Froide n'était pas encore un souvenir quand l'auteur s'est attelé à son roman, l'URSS, comme la Grande-Bretagne ayant un organisme semblable.

Même si Nécroscope comporte quelques séquences violentes, on est parfois plus proche du roman d'espionnage avec une dimension fantastique que du pur roman d'épouvante. On suit en parallèle les destins de Dragosani et de Harry dont on devine qu'ils sont amenés à se croiser d'ici la fin du tome.

Il n'est pas évident de rentrer immédiatement dans le livre, Dragosani n'étant pas du tout sympathique, bien que par moment on arrive à le plaindre, et Harry n'est pas évident à cerner. En effet, en dehors d'un don héréditaire, il n'a pas de talent particulier et n'est pas spécialement attachant. Aussi ne peut-on se défaire de l'impression qu'il n'est qu'un imposteur qui ne réussit qu'en laissant quelqu'un de plus brillant que lui prendre les commandes quand le besoin s'en fait sentir. Les dernières pages viennent tempérer ce problème, mais très rapidement.

Néanmoins, Lumley approche le vampirisme et ses figures les plus célèbres d'une manière atypique et si le sentiment d'avoir eu affaire à un long prologue ne se dissipe pas totalement une fois le livre refermé, il présente aussi quelques idées inattendues comme le recours au "ruban de Moebius".
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 11 Octobre 2018, 16:31bouillonnant dans le chaudron "Littérature".