Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Napoléon à Joséphine: lettres d'amour
C'est en 1795 que Napoléon rencontre Joséphine de Beauharnais, veuve et mère de deux enfants. Après l'avoir épousée quelques mois plus tard, il s'en va guerroyer en Italie et lui adresse une correspondance enflammée... en tout cas au début.

Malgré mon faible pour la période des Guerres Napoléoniennes, je dois dire que le personnage de Bonaparte lui-même ne m'inspire pas grand chose, ni admiration sans bornes ni profond dégoût, et sa vie sentimentale ne pourrait moins m'intéresser si ce n'est pour l'impact qu'elle aurait pu éventuellement avoir sur l'Histoire avec un grand H. Si ce livre est venu entre mes mains l'été dernier, c'est qu'il s'agissait d'une opération de l'éditeur pour marquer les dix ans de la collection Texto: il était offert pour peu que l'on ait fait un achat d'un autre de leurs bouquins (qui attend toujours sagement dans ma PAL).

Il s'agit de la réédition d'un recueil présenté par Jean Savant et qui a été publié pour la première fois en 1955. Il renferme des lettres restées jusque-là inédites, ou quand c'était possible restituées dans leur version d'origine, avant que la famille de Napoléon ne les retouche pour les rendre plus présentables (le monsieur avec un sens de l'orthographe très personnel, notamment). Les lettres sont accompagnées à chaque fois d'une présentation de Savant, ce qui est important pour poser le contexte de leur écriture, même si quelques fois il aurait peut-être été préférable qu'il ne porte pas autant de jugement sur les actions de Joséphine et Bonaparte et laisse le lecteur libre de se faire tout seul son opinion.

Quant aux fameuses lettres d'amour, le titre est accrocheur, mais il faut bien dire que l'on peut distinguer au moins trois périodes: la première, où un Bonaparte jeune marié commence son ascension et où les lettres à sa femme dépeigne en long et en large l'amour qui lui porte, où il se désespère qu'elle soit loin de lui tandis que cette dernière restée à Paris, le trompe allègrement et va jusqu'à lui faire croire qu'elle est enceinte pour ne pas avoir à le rejoindre. Il y a ensuite une deuxième période où Napoléon s'est rendu compte que sa femme s'est bien payée sa tête et à partir de là les lettres sont plus succinctes et distantes tandis qu'il remporte succès militaire et politique et ne s'embarrasse pas non plus de scrupules pour la tromper à son tour. Et enfin, alors qu'il a déjà décidé de la larguer pour assurer sa descendance, on a des lettres qui la rassurent sur ses sentiments très sincères et l'enjoignent à sortir et s'amuser en tout bien tout honneur, la bonne blague.

Difficile donc d'être ébahi devant le romantisme de la relation entre ces deux-là après cette lecture, même si elle est sans doute utile pour ceux qui voudraient cerner un peu plus le personnage de Bonaparte.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 6 Février 2018, 18:12bouillonnant dans le chaudron "Littérature".