Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Mayday saison 1
Hattie Sutton, jolie adolescente, disparait alors qu'elle se rendait à la fête du village où elle devait tenir le rôle de la Reine de Mai. Tandis qu'on organise des recherches dans la forêt voisine, le comportement de plusieurs habitants devient de plus en plus suspect.

Avec un thème voisin de Broadchurch, j'hésitais à me lancer si tôt dans cette mini-série, mais finalement l'ambiance et le décor (les lisières d'une forêt plutôt qu'une station balnéaire) se démarque assez. Les personnages sont beaucoup plus tordus et déjantés, et là où l'élément paranormal n'était qu'une facilité pour faire avancer l'enquête dans la série de Chibnall, dans Mayday on ne craint pas de basculer dans le réalisme magique.

C'est en partie cette atmosphère féérique qui fait sortir du lot la mini-série et l'empêche d'être juste un long épisode d'Inspecteur Barnaby (dont une histoire tournait autours d'une Reine de Mai, si je ne m'abuse). On découvre une galerie de personnages vraiment inquiétants, tous impeccablement campés (mais pour moi le jeune Max Fowler a été la révélation de la série). malheureusement, l'identité du coupable est maladroitement amenée car même si des éléments incriminants étaient là, certains n'avaient, de façon bien pratique, pas été livrés au spectateur.

Heureusement, juste après cette scène, la série parvient à surprendre encore et conduit à porter un tout autre regard sur un des personnages, et si la fin est un rien abrupte, elle reste satisfaisante.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 1 Août 2013, 09:41bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".