Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Lost River
Billy et ses deux fils sont sur le point d'être expulsés de la maison familiale. Elle accepte un travail dans un club étrange et macabre, tandis que son aîné, Bones, s'attire la colère du caïd du voisinage.

Pour son premier passage derrière la caméra, Ryan Gosling a réuni du beau monde autours de lui. Cela n'a pas suffit à offrir un accueil chaleureux à son film, copieusement hué à Cannes l'année dernière. L'accueil cannois n'étant pas toujours juste, il était peut-être un peu tôt pour ranger Lost River au rayon des pertes et profits. Le film bénéficie du photographie superbe de Benoit Debie et d'une bande-son envoutante qui plongent le spectateur dans une ambiance étrange. Car si Gosling est inspiré par la crise économique actuelle et la faillite de Detroit en particulier, on est dans un conte, avec des innocents, des monstres et une malédiction à lever.

De la ville souterraine découverte par Bones aux numéros de grand-guignol du club que découvre Billy en passant par la maison de la jeune voisine vivant avec sa grand-mère muette jouée par Barbara Steele, on voyage dans un univers en déliquescence, peuplé de personnages étranges et souvent dangereux. Des influences comme David Lynch sont palpables mais ce n'est pas forcément un défaut. Malheureusement, passé un début intrigant, cet aspect atypique parait un peu trop forcé, comme si Gosling voulait à tout prix prouver qu'il ne désire pas faire un film trop grand public et l'ensemble est plutôt décousu malgré une histoire finalement des plus simple.

Si le film souffre sans doute un peu de défauts de débutant et manque de maîtrise dans sa narration, il contient cependant de belles séquences et il serait dommage que l'accueil plus que mitigé stoppe là les ambition de Gosling réalisateur.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 15 Avril 2015, 22:55bouillonnant dans le chaudron "Films".