Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Les Misérables
Traqué par le policier Javert qui ne croit pas en sa rédemption, l'ancien bagnard Jean Valjean prend sous son aile Cosette, une jeune orpheline. Des années plus tard, en pleine insurrection de juin 1832, leurs destins vont se jouer.

On ne peut pas dire qu'en France la critique a été très tendre avec cette adaptation ciné de l'adaptation musicale du célèbre livre de Victor Hugo. Livre que je n'ai pas lu même si comme pas mal de monde j'en connais les grandes lignes, je n'ai pas vu d'autres adaptations que Les Miséroïdes, et je n'avais entendu que des bribes de I dreamed a dream quand Susan Boyle s'est faite connaître. En entrant dans la salle, j'avais donc assez peur. Bon, eh bien ce n'est pas cet espèce de Tchernobyl culturel dénoncé dans la presse, mais ce n'est pas gégé non plus.

Ça commence pourtant sous les meilleurs auspices avec un plan magnifique sur un navire magnifique, le chœur des bagnards m'a tout de suite assurée que je pourrais au moins compter un air potable à la BO. Puis, Russell Crowe ouvre la bouche, et ça se gâte. J'ai entendu pis que pendre de sa prestation, notamment vocale, et en fait, ce n'est pas vraiment le problème. Il ne chante pas comme une casserole, sans être génial. mais le film tombe sur l'écueil des opéra et de certaines comédies musicales filmés: pas de problème dans les grands airs, les chœurs, les duos, trios... Mais quand il s'agit de simples dialogues chantés, beugler alors qu'il n'est pas nécessaire, contrairement à la scène, de balancer tout son souffle, quand son interlocuteur est à deux pas et que le public bénéficie d'une salle normalement sonorisée, c'est tout de suite ridicule, pas aidé par le dialogue en question "attention, je m'appelle Javert!". Et à partir de là, quasiment toutes ses entrées et sorties sont sur ce mode: les personnages disent "attention, voilà Javert!", ou lui, "coucou, me revoilà, c'est moi Javert!", ce qui devient vite un running gag et donne l'impression qu'il n'y a qu'un flic en France, qu'il s'appelle Javert, et que tout le monde le connait (ce qui compromet d'office sa mission d'infiltration). Lors de son grand air avec vue sur Notre-Dame, le réalisateur part sur la fin en plan large et donne l'impression que le pauvre Crowe hurle à la lune, et quand il tire sa révérence, alors qu'on s'attend à un plouf ça fait chboing, bref, il n'est vraiment pas à la fête et quand la menace qui pèse sur les héros est impossible à prendre au sérieux, tout de suite, ça fait perdre pas mal de tension.

Mais Russell Crowe n'est pas le seul coupable et Tom Hooper est quand même en grande partie responsable de ce qui cloche, et ça me navre de le dire parce que j'ai beaucoup aimé Le Discours d'un roi. J'ai parlé de la scène d'ouverture plus haut. Elle est réussie parce qu'elle met les décors en valeur et a une sacré ampleur. Et dès que Hooper se donne la peine de mettre les décors à l'honneur, comme l'arrivée à Paris, le début de l'insurrection ou même la toute fin certes tire-larmes mais efficaces des morts chantant sur les barricades, ça pète bien, aidé en cela par la musique. Malheureusement, 99% du temps, il filme ses acteurs en gros plan, c'est statique, et quand Anne Hattaway sur I dreamed a dream ou Eddie Redmayne sur Empty chairs at empty tables sortent leurs tripes, ça fonctionne grâce à leur investissement, le reste du temps, c'est très plat. On peut faire exception pour Master of the House bien fun (même si Sacha Baron Cohen et Helena Bonham-Carter ont toujours l'air de se croire chez Tim Burton et faire des Thénardiers de simples éléments comiques, c'est assez léger).

C'est ce manque d'idées et d'ampleurs malgré les moyens qui tirent finalement le film vers le bas (en plus d'être assez saccadé dans sa première partie avant de tirer en longueur vers la conclusion avant que Hugh Jackman ne meure d'une conjonctivite), ce qui est dommage car il y a pas mal d'airs accrocheurs en plus de ceux que j'ai cité, comme Castle on a cloud ou Do you hear the people sing?, le casting tient plutôt bien la route (quoique Amanda Seyfried, je ne peux pas l'imaginer en jeune ingénue). Mais bon, quand Enjolras ou un de ses copains(notons au passage que les insurgés sont très photogéniques, quand même!) balance qu'ils sont la dernière barricade eh bien... on se dit surtout qu'à aucun moment on avait l'impression qu'il y en avait d'autres. Alors d'accord, le soulèvement de juin 32, ce n'est ni la Révolution française, ni les Trois Glorieuses, mais quelques chaises entassées dans une ruelle, ça fait peu pour un film qui pouvait se permettre davantage. Voilà, c'est bien dommage, même si on est quand même loin de la purge (sauf que maintenant, dès qu'on me dit "Javert", je suis prise de rires convulsifs).
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 14 Février 2013, 19:53bouillonnant dans le chaudron "Films".


Ingrédients :

  leodagane
leodagane
19-02-13
à 21:46

Bon, ben voilà ! Je me tâtais, je ne me tâte plus... ça me motivait moyen d'aller voir ce film, c'est réglé ! Merci, j'ai économisé une place, je pourrai aller voir autre chose :-)
Et pour terminer, un dernier mot : Javert !! :-P

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
20-02-13
à 07:51

Re:

Mouahaha!

Franchement, étant donné le peu de temps où les décors sont mis en valeur, ça ne veut pas le coup de le voir sur grand écran à mon avis. Mais ça chante vraiment pas mal (même Javert, en fin de compte, en écoute seule) donc investir dans le double cd deluxe qui sort en mars me parait finalement plus intéressant.