Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le Pari
--> Ce qui est à nous, première époque, quatrième tome
Après un cambriolage avec sa bande, Meyer Lansky décide de déposer le butin à la banque, ce qui lui inspire un nouveau coup. Pendant ce temps, Leland Turner, un parasite mondain, fait un pari avec Arnold Rothstein et découvre à ses dépends que gagner peut être pire que perdre.

On les avait furtivement croisés dans le tome précédent mais il était temps de se pencher plus attentivement sur le cas de Meyer Lansky et Bugsy Siegel. Surtout le premier, en fait, le second ne faisant que passer pour illustrer son côté séducteur autant que cinglé de la gâchette mais le premier est, en tout cas à ce stade où on est loin de Las Vegas, beaucoup plus intéressant. Comme d'habitude avec les rééditions de la série sous le label Sang Froid, on ouvre par une petite histoire, ici l'anecdote tirée de l'enfance de Lansky où ce dernier encore gamin va perdre les 5 cents indispensables au repas familial à un jeu de craps et en tirer une leçon importante: les jeux sont truqués et mieux vaut être celui qui les organise que le joueur.

Après cet épisode riche d'enseignements, on entre dans l'histoire proprement dite, qui mêle encore une fois fiction et réalité. Le personnage de Leland Turner est inventé de toutes pièces mais ses mésaventures vont faire le lien entre Lansky et Rothstein, alors que les États-Unis entrent dans la Première Guerre Mondiale: Leland étant totalement imaginaire, cette histoire de pari et sa résolution le sont tout autant même si cela met en relief le côté mauvais perdant de Rothstein, qui ici ne rechigne pas à payer comme il le fera plus tard à ses dépends mais a son petit plan pour se rembourser avec intérêt. Pour ce qui est de Lansky, on se base là aussi sur une anecdote apparemment rapportée Luciano selon laquelle après un cambriolage et pour éviter que ses complices ne dépensent trop vite le butin ou piochent plus que leur part dedans, il avait eu l'idée de déposer le tout à la banque et constatant les manquements dans la sécurité de ladite banque, s'était dit que finalement, il était encore plus judicieux de la braquer. Un récit peut-être inventé de toute pièce mais trop bon pour qu'on ne l'exploite pas.

La rencontre entre Lansky et Rothstein à une bar-mitzvah est en revanche avérée, elle, même s'il y a débat sur l'année, et Chauvel parvient à marier le tout, faisant tomber Leland Turner de Charybde en Scylla, chacune de ses rencontres débouchant sur de nouveaux ennuis et ironiquement, c'est l'aide apportée par le seul honnête homme de l'album qui va définitivement l'enterrer. Comme le Leland en question n'est pas non plus un prix de vertu, on le plaint mais on s'amuse tout de même un peu de ses malheurs. Le seul bémol que j'apporterai c'est qu'encore une fois, Rothstein fume quasiment à chaque case. Les sources du scénariste ont l'air d'avoir été dans leur grande majorité francophone et aucune biographie du monsieur n'a été traduite en français, ce qui explique peut-être pourquoi on n'a pas retenu son régime particulier, encore que le deuxième tome mentionnait bien des figues sèches? Bon, on va dire que je chipote et que ce n'est qu'un détail.

L'exploration de la criminalité new-yorkaise du début du XXe siècle est en tout cas toujours aussi passionnante et on assiste ici à une rencontre au sommet bien qu'on n'en verra probablement pas le développement, le prochain tome étant consacré à Frank Costello, que je connais beaucoup moins que ses collègues.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 22 Février 2022, 11:10bouillonnant dans le chaudron "Manga/Bandes dessinées".