Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le coeur de la princesse Osra
Osra, princesse ruritanienne à la beauté légendaire, jette bien malgré elle le trouble dans le cœur de la plupart des hommes qu'elle croise, qui n'hésitent pas alors à commettre des folies pour elle. Ce qui est bien embarrassant, à la longue.

J'avais parlé il y a longtemps du Prisonnier de Zenda, un des meilleurs romans de cape et d'épée de l'histoire de l'univers et de sa suite, Rupert de Hentzau, plus sombre et moins charmante. J'ignorais totalement que l'auteur, Anthony Hope, avait encore écrit sur la Ruritanie et les Elphberg, jusqu'à récemment. Le coeur de la princesse Osra est resté longtemps inédit en France jusqu'à ce que Les Moutons Électriques publie récemment l'intégrale de Zenda. Ce volume est en fait un recueil de neuf nouvelles consacrées à Osra, sœur de Rudolf III, le même dont les aventures amoureuses en Angleterre vont permettre l'arrivée plus d'un siècle après d'un certain Rudolf Rassendyll. Chaque chapitre raconte une histoire indépendante, mais elles se suivent néanmoins et la dernière offre une conclusion aux malheurs de la princesse, bêcheuse mais bon fond. Cela tient à la fois du conte, de la grosse romance et de l'humour (mieux vaut voir toutes ces aventures sous l'angle de l'humour d'ailleurs). C'est léger mais cela fait plaisir de croiser des noms familiers au travers des ancêtres des personnages plus ou moins importants qu'on a rencontré dans Le Prisonnier de Zenda. Et de constater que les Hentzau déchirent tous, pour le meilleur ou pour le pire.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 30 Décembre 2013, 11:56bouillonnant dans le chaudron "Littérature".