Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le Coeur a ses raisons
À la mort de Doug Montgomery, milliardaire à la tête d'une entreprise de cosmétiques, son fils et héritier Brett doit choisir entre sa carrière de gynécologue et reprendre les rênes de la société. Il est surtout intéressé par ses fiançailles avec la journaliste semi-célèbre Criquette Rockwell, tandis que son frère jumeau Brad complote pour se retrouver seul à la tête de la Montgomery International.

Oui, je sais, ça date. Et ce n'est pas une découverte récente de ma part que cette série québécoise de trois saisons diffusée entre 2005 et 2007. Mais si j'en avais vu pas mal d'extraits sur youtube et capté une bonne partie des épisodes sur NRJ12 il y a quelques années, ce n'est que ces derniers jours que j'ai fait une rechute et me suis dit que ce serait bien de me faire l'intégrale dans l'ordre.

Le Cœur a ses raisons pour ceux qui ne connaîtraient pas, est une parodie de soap opera américains tels que Les Feux de l'Amour. Les genres très typés sont tentants et faciles à parodier et la série s'approprie tous les codes du genre pour mieux les détourner: intérieurs apparemment luxueux mais en carton-pâte, éclairage, accompagnement musical et diction des personnages (les acteurs imitent pour la plupart le doublage français des feuilletons d'origine). Et évidemment, ce qui fait le sel des soap, les mésaventures, trahisons et drames qu'affrontent des gens riches et célèbres. L'humour tient principalement dans l'enchaînement de situations et de révélations absurdes, de cassage de quatrième murs et de quiproquo liés au langage. Les comédiens, qui pourraient facilement devenir agaçants de cabotinage, deviennent vite attachants malgré des personnages hallucinants, en particulier Marc Labrèche et Anne Dorval qui cumulent plusieurs rôles en plus du couple principal. Même si le niveau reste assez égal, la saison 2 est sans doute la plus réussie avec l'arrivée de Brenda, sœur de Brett et Brad également incarné par Labrèche. La saison 3 ne démérite pas mais il faut bien avouer qu'on commence à faire le tour des possibilités et l'arrêt de la série après une révélation encore plus destructrice qu'un tremblement de terre ou l'incendie du manoir n'est peut-être pas une mauvaise chose même si on est un peu triste de quitter toute cette galerie de dingos.

potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 24 Juin 2015, 14:11bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  leodagane
leodagane
27-06-15
à 19:58

Ben ça alors, c'est rigolo parce qu'il m'est arrivé exactement la même chose avec cette série : découverte par hasard sur NRJ12 mais pas vue en entier, j'ai emprunté les DVD à un ami la semaine dernière pour tout revoir !! Et j'avoue que je me marre bien :-) Les situations absurdes mais surtout les dialogues me font régulièrement éclater de rire, ce qui est bien agréable et pas si commun en ce moment ! Vivent les québécois et je pense me revoir "la grande séduction" quand j'aurai fini "le coeur a ses raisons"...