Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Le Château
--> Les Ferrailleurs 1
Clod Ferrayor, membre d'un prestigieuse famille vivant dans une gigantesque demeure au milieu d'un non moins gigantesque dépotoir, a la capacité d'entendre parler des objets. L'arrivée de Lucy Pennant, une nouvelle servante, va bousculer la vie bien régler du château et Clod découvrira à l'occasion quelques secrets de famille peu reluisants.

Il arrive parfois que l’œil soit irrésistiblement attiré par une couverture en librairie et que la déception soit de mise quand le contenu n'est pas à la hauteur du contenant et que l'on se retrouve finalement avec un bel objet dont on ne voudrait pourtant pas qu'il encombre les rayons déjà chargés de la bibliothèque.

Heureusement, dans le cas du premier volet de ce qui est annoncée comme une trilogie, la déception n'a pas été au rendez-vous. Tim Burton est cité en référence et effectivement, le réalisateur étant devenu une référence incontournable dès qu'il est question d'histoires gothiques peuplées d'individus étranges au teint blafard, on voit le lien. Néanmoins, le livre m'a surtout évoqué Gormenghast de Mervyn Peake, avec cette famille monstrueuse et excentrique vivant à l'écart et suivant de mystérieux rituels. Ces rituels ont cependant ici une explication et Les Ferrailleurs se détache ainsi de son glorieux aîné, où l'intrigue était plus un prétexte pour faire vivre l'univers alors que dans le cas qui nous occupe, on ne la perd jamais de vue. Les deux personnages principaux sont attachants et contrebalancent le fond glauque de l'histoire.

De plus, malgré les références assez lourdes déjà cités, on n'est pas envahi pour autant par une sensation de déjà-lu et le livre se dévore, laissant avide de connaître la suite. Il faut dire aussi que Carey abandonne ses personnages dans une situation particulièrement dramatique.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 25 Avril 2016, 14:18bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".