Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
La Mort d'Herman Rosenthal
--> Ce qui est à nous, première époque, deuxième tome
En 1912, depuis Tammany Hall, les politiciens en cheville avec les principaux chefs de gangs contrôlent les élections et plus largement la vie new-yorkaise. Lorsque Big Tim Sullivan, qui dirige le Lower East Side pour Tammany Hall, est affaibli par la maladie, le lieutenant de police Charlie Becker décide de prendre la suite de ses affaires. Des deux jeunes protégés prometteurs de Big Tim, Herman Rosenthal et Arnold Rothstein, le premier décide de ne pas se laisser faire et déclare les hostilités tandis que le second joue la carte de la prudence.

Ce deuxième tome s'ouvre sur un petit aparté dans lequel Bricks, le narrateur désormais âgé, s'interroge sur le manque de notoriété des gangsters juifs par rapport à leurs homologues italo-américains, et retrace le parcours de celui qu'il considère comme le premier gros truand juif new-yorkais, East Monkman, fils de commerçant prospère devenue chef de gang. On entre ensuite dans le vif du sujet avec un épisode montrant comment un autre fils de commerçant prospère qui a mal tourné, Arnold Rothstein, est devenu un des hommes les plus puissants de la Grosse Pomme: l'épisode de la mort de son collègue Herman Rosenthal. Le récit est raconté sous forme d'enquête menée par un journaliste fictif, Jonathan Eldridge, qui essaie de relater les circonstances de sa mort en recueillant divers témoignages.

Le meurtre bien réel de Rosenthal permet d'aborder le sujet de Tammany Hall, centre du parti démocrate new-yorkais où les politiciens s'entendaient avec les chefs de gang pour garder leur emprise sur la ville: les gangsters brisaient les grèves et contrôlaient les votes dans les élections, en échange on leur laissait exercer leurs activités contre un petit pourcentage des bénéfices, que des membres de la police locale se chargeaient de collecter. Rosenthal va menacer le fragile équilibre de cette institution corrompue lorsqu'il va refuser de payer Charles Becker,un lieutenant de police qui se voit reprendre le racket de Big Tim Sullivan, l'homme qui aida à lancer la carrière dans le jeu de Rosenthal et Rothstein. Non seulement le jeune homme refuse de payer mais il commence à se montrer trop bavard auprès d'un journaliste, ce que personne à Tammany Hall ne peut laisser passer. Va s'ensuivre le meurtre annoncé et quelques passages sur la chaise électrique.

On sait donc d'entrée comment cela va finir pour Rosenthal mais l'idée de raconter cela sous forme d'enquête d'un journaliste permet d'apporter les informations par fragments pour avoir enfin un tableau d'ensemble. En dehors d'un petit détour par une séance de cinéma mouvementée pour retrouver Luciano et Costello qui vont faire connaissance après s'être coirsé sans le savoir dans le tome 1 (avec un caméo d'Owney Madden), on reste concentré sur cette investigation prenante. À l'obstination dangereuse de Rosenthal, on oppose le pragmatisme de Rothstein (qui fume toujours, mais enfin!), qui tient un rôle discret: incitant son compagnon à la prudence avant de lui offrir de l'argent pour qu'il s'éloigne le temps que les choses se tassent pour finalement le lâcher quand Rosenthal le met aussi en danger par ses confidences, il sort finalement grand gagnant en en faisant le moins possible, juste de quoi protéger ses intérêts (si l'enquête d'Eldridge n'a jamais vu le jour, ce n'est pas pour rien!).

Le ton est plus sérieux que le premier tome avec son affrontement entre sales gamins et la Mano Nera, on touche ici davantage à la corruption des institutions et au danger qu'on court en donnant un coup de pied dans la fourmilière mais ce deuxième album est tout aussi instructif sur l'époque évoquée et bien mené.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 5 Février 2022, 10:46bouillonnant dans le chaudron "Manga/Bandes dessinées".