Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Jupiter: le destin de l'univers
Jupiter Jones est une immigrée russe qui récure les toilettes de riches américaines pour gagner sa croute. Son étonnement est compréhensible quand elle devient la cible de membres de la puissante famille Abrasax qui possèdent de nombreuses planètes et qui pensent qu'elle est la réincarnation de leur mère assassinée.

Je n'avais pas suivi la carrière des Wachowski après Matrix Revolutions mais la bande-annonce de ce dernier space opera me tentait bien, tout en me faisant craindre de partir dans des tunnels de dialogues peu passionnants entre deux scènes d'action spectaculaires. Apparemment le film se prend une taule au box-office, ce qui est dommage même si le résultat est très imparfait. Drôle de film avec une histoire simple (une jeune femme découvre qu'elle est l'héritière d'un royaume, sa nouvelle "famille" voit son arrivée d'un mauvais œil et intrigue contre elle, heureusement elle se trouve un protecteur grand, beau et fort) mais posée de façon assez décousue et presque confuse dans sa première partie. Un film qui laisse entrevoir un univers aussi grandiose que séduisant mais qui laisse parfois perplexe: par exemple, les Abrasax semblent être présentés comme la famille régnante, surpuissante, qui n'ont à craindre que les intrigues de leurs parents pour prendre un avantage. Quant à l'Égide, c'est la police de l'espace. On pourrait alors croire que l'Égide est à leur service, mais elle contrecarre les projets de deux d'entre eux et on ne sait pas si c'est parce qu'ils reconnaissent Jupiter comme chef de famille ou si c'est parce que finalement, ils ne sont pas aux ordres de la famille Abrasax (mais alors de qui?).

Les dialogues font aussi grincer des dents par moment. Si certaines répliques ne sont clairement pas à prendre au sérieux, d'autres ne semblent pas lorgner vers le second degré et sont d'un ridicule très sûr (mention spéciale aux abeilles qui reconnaissent la royauté). Certaines séquences paraissent là uniquement pour le fun même si elles rendent perplexes dans le contexte: la scène d'enfer administratif façon la Maison qui rend fou des 12 Travaux d'Asterix est réussie si on la prend de façon isolée (coucou Terry Gilliam, d'ailleurs) mais il est un peu étrange de voir une femme appelée majesté et à qui ont fait des ronds de jambe être ainsi baladée dans des bureaux grisâtres pour faire mettre à jour ses papiers comme la première manante venue. La scène du mariage aurait pu être le climax d'un autre film (genre Princess Bride ou Shrek), ce n'est ici qu'une péripétie traitée pourtant avec de gros moyens.

Concernant l'interprétation, rien qui restera dans les annales à une exception prêt. Je n'ai pas trouvé les personnages charismatiques mais je n'ai pas trouvé le couple Kunis/Tatum catastrophique malgré le côté bien trop passif de Jupiter la majeure partie du métrage, de même que les seconds rôles. Forcément, certaines répliques ne les aident pas ainsi que le fait que leurs personnages ne sont pas vraiment fouillés au-delà de leur fonction gentils/méchants/boulets/tordus. J'ai trouvé Douglas Booth bien choisi dans le sens où il me donne toujours l'impression d'être photoshopé même quant il n'est pas sur une photo, ce qui n'est finalement pas si incongru pour quelqu'un comme Titus Abrasax. Et ensuite il y a Eddie Redmayne. La VF a pu jouer, mais je n'arrive toujours pas à voir si son interprétation colle à merveille à un rôle d'aristocrate mégalo et taré ou si c'est d'un grotesque achevé (d'un autre côté, pourquoi l'un exclurait-il nécessairement l'autre?).

À côté de tous ces points, le film propose des vaisseaux aux design des plus séduisants, des décors superbes (même si l'un d'eux évoque un mélange de Rivendell et Naboo) et un univers qui s'il n'est pas suffisamment fouillé donne envie qu'il le soit davantage. Quant à la bande originale composée par Michael Giacchino, elle confirme encore une fois le talent du bonhomme pour les OST de ce type, à l'ancienne, loin des produits Remotecontrole interchangeables.

Le film est donc perclus de défauts et d'éléments risibles, et on ne se privera sans doute pas pour le considérer comme un nanar ou un navet friqué, mais je l'ai néanmoins trouvé impressionnant grâce à la direction artistique et ses morceaux de bravoure et attachant que certaines productions moins bancales mais trop lisses.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 13 Février 2015, 14:34bouillonnant dans le chaudron "Films".


Ingrédients :

  Escrocgriffe
19-02-15
à 23:56

Heureux que tu aies aimé le film malgré ses imperfections. Siu tu ne l’as pas déjà vu, je te recommande chaudement « Cloud Atlas », le chef d’oeuvre des Wachowski. Un film à voir exclusivement en VO (la VF est catastrophique). C’est l’un de mes 10 films de SF préférés de tous les temps, ce qui est un peu réducteur tant Cloud Atlas est un grand film tout court. Pour info, il s’agit de l’adaptation cinématographique de « Cartographie des nuages », qui est également un grand roman.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
20-02-15
à 10:20

Re:

J'avais fait l'impasse à sa sortie mais il me tente bien, maintenant.

  Escrocgriffe
20-02-15
à 10:43

Re:

Si ça t'intéresse, j'avais écrit un article très complet ici :http://escroc-griffe.com/2014/01/10/cloud-atlas-film-en-etat-de-grace/

(Ce n'est pas pour me faire de la pub mais c'est un film tellement méconnu que j'adore en parler ! C'est vraiment un long-métrage qui m'a passionné et je pense que ça se sent dans l'article. Il y a également une bande-annonce au début du billet...)

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
20-02-15
à 11:33

Re:

Merci ça a vraiment l'air intéressant et particulier!

  Escrocgriffe
20-02-15
à 15:05

Re:

Je t’en prie !