Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Into the Dark, saison 2 épisode 7: Pooka lives!
Derrick, un écrivain harcelé par un influenceur et ses fans, revient dans la ville de son enfance pour travailler dans l'entreprise qui vend Pooka, la peluche parlante dont la créatrice s'est suicidée un an plus tôt. Un soir, Derrick et ses amis s'amusent à créer leur propre creepypasta au sujet de Pooka, avec des conséquences aussi inattendues que désastreuses...

Parmi les épisodes de la saison 1, celui de Noël, Pooka! était un des plus potables. Il introduisait une peluche au design finalement réussi à la fois suffisamment mignon pour qu'on l'accepte comme un jouet et effrayant pour qu'on ne soit pas étonné de la voir prendre un aspect plus inquiétant. Néanmoins, il n'y avait pas vraiment de quoi suivre ses exploits dans une autre histoire, puisque l'épisode en question lorgnait en fait davantage sur L'Échelle de Jacob que sur Chucky. Pooka revient pourtant pour le mois d'avril, pour une intrigue assez basique où les internautes, à force de relever un défi débile, finissent par faire de la bestiole un vrai danger.

Après une scène d'ouverture sanglante où Wil Wheaton passe rapidement de vie à trépas, on enchaîne sur une longue exposition: le héros du jour, Derrick, n'est pas antipathique, et même à plaindre puisqu'il est la cible d'un youtubeur crétinoïde, ce qui est encore une occasion de dénoncer le harcèlement et la manière dont les réseaux sociaux servent de vecteur et exacerbent ce phénomène. Mais son entourage est assez immature, ce qui est fatigant.

Heureusement, une fois que les choses sérieuses démarrent, c'est divertissant, avec un premier meurtre réussi, et Pooka atteint décidément le bon équilibre entre le ridicule de la menace (surtout quand elle a encore l'apparence du costume de mascotte) et un bon pouvoir de nuisance. Un peu comme dans l'épisode précédent de la Saint-Patrick, c'est très téléphoné, il ne faut pas être regardant sur la cohérence, mais au moins, on s'amuse.

Même les personnages agaçants, comme le père de famille, finissent par être supportables une fois dans le feu de l'action et si la conclusion est expédiée (un twist de dernière seconde et un générique animé pour rassurer sur le sort des protagonistes) c'est fait avec suffisamment de bonne humeur pour faire passer la pilule.

Le retour de Pooka laisse penser qu'on essaie d'en faire une figure emblématique de la série, peut-être même une figure emblématique de l'épouvante. Pas sûre que la brave bête ait les épaules pour cela mais pour le temps de cet épisode, elle s'en tirait honorablement.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 4 Avril 2020, 14:14bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".