Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Inside n°9, saison 3
Une sortie au restaurant entre amis, une grille de mots croisés à remplir, du karaoké avec des collègues de bureau, une chaussure abandonnée dans la rue ou un vernissage d'exposition. Que des situations quotidiennes et sans danger, à moins qu'elles se déroulent au n°9.

Alors qu'une saison 4 est déjà en tournage, cette saison 3 avait débuté en période de fêtes avec un épisode de Noël grinçant à souhait. La suite de la saison est de la même eau.

Quand après une soirée au restaurant avec des amis vient le moment de régler l'addition, en France, on a le sketch de Muriel Robin. Comme on est dans Inside n°9, on peut s'attendre à une escalade un peu plus violente. Shearsmith et Pemberton, accompagnés pour l'occasion de Jason Watkins, Phil Glenister et Ellie White, montrent à merveille les rancœurs se réveiller autour de cette simple note qui prend un virage inattendu. La chute, néanmoins semble artificielle et présente parce qu'il en faut une, ce qui est un peu dommage.

Dans The Riddle of the Sphinx, une jeune femme se rend chez un professeur d'université qui élabore des grilles de mots croisés pour le convaincre de lui donner les réponses. La grille (qui a paru dans le Guardian le jour de la diffusion) sert de fil rouge à l'épisode de façon particulièrement brillante, et une fois encore Shearsmith et Pemberton font preuve d'une astuce qui semble injustement ignorée par rapport à d'autres scénaristes plus reconnus. L'histoire connait des rebondissements assez noirs même selon les critères de la série et The Riddle of the Sphinx est sans doute l'épisode le plus marquant de la saison.

The Empty Chair parait bien sage en comparaison. Certes, comme dans The Bill on voit des connaissances a priori en bons termes se tirer dans les pattes, mais l'histoire ne prend jamais des proportions folles ni un tournant déjanté. C'est juste une histoire de collègues avec des rivalités, des tromperies, des craintes de licenciement. Si à côté des autres l'épisode peut paraître trop fade ou gentillet il est aussi un peu reposant avec une jolie fin et un bon usage des chansons choisies.

Il n'y a rien de fade ou de gentillet dans Diddle Diddle Dumpling où un père de famille trouve une chaussure devant son pavillon et devient obsédé à l'idée d'en retrouver le propriétaire. Épaulé par Keeley Hawes, Reece Shearsmith transmet dès le départ une sensation de malaise qui fait comprendre que quelque chose clochait bien avant l'arrivée de la fameuse chaussure. On ne comprendra pourquoi que dans les dernières minutes, particulièrement sombres.

Pour Private View le duo central, accompagné notamment de Fiona Shaw et de Felicity Kendal affublée d'un look à la Bernadette Chirac (si Bernadette Chirac avait écrit des romans érotiques... frissons d'horreur) est invité à un vernissage très particulier. Les invités sont tués les uns après les autres dans un épisode agréable bien que finalement assez classique dans son jeu de massacre de personnages antipathiques. Dommage que comme dans The Bill, la chute ne semble pas nécessaire et juste là pour une ultime pirouette.

Quoiqu'il en soit, même les épisodes les plus faibles restent d'un très bon niveau, et on ne peut qu'espérer que la prochaine saison le maintienne.
potion préparée par Zakath Nath, le Jeudi 23 Mars 2017, 10:08bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".