Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Inside n°9 saison 2
On ne se méfie jamais assez du numéro 9. Que vous y habitiez ou que ce soit le numéro de votre compartiment pour un simple voyage en train, prenez garde aux mauvaises surprises.

Après une première saison de bonnes qualités avec de véritables pépites, Reece Shearsmith et Steve Pemberton sont de retour avec six nouvelles histoires macabres mais souvent hilarantes. Le premier épisode, La couchette se déroule dans un train de nuit qui traverse la France. L'occasion pour les scénaristes-acteurs de compiler le pire de ce qui peut arriver lors d'un voyage: voisins bruyants, problèmes digestifs et pour fignoler le tableau, cadavre. Les travers humains sont dépeints avec toujours autant de férocité et le chute, bien qu'un peu prévisible, fait tout de même mouche.

Le ton change radicalement avec The 12 days of Christine qui suit la vie d'une femme au gré des jours de fête. Les transitions, déstabilisantes, contribuent à une sensation de malaise qui ne cesse de s'installer alors que Christine remarque des anomalies: elle reçoit une carte d'un garçon sensé être mort, a des visions d'un homme étrange, et elle oublie des pans entiers de sa vie. On met un moment à discerner ce qui cloche (est-elle hantée par son ancien petit-ami? sa colocataire étrange a-t-elle quelque chose à voir là-dedans?) mais l'on devine avant elle le fin mot de l'histoire, fort émouvant mais qui rappelle un peu trop un film connu.

The trial of Elizabeth Gadge permet de bien s'amuser grâce à un procès en sorcellerie dans un village paumée au XVIIe siècle. Deux chasseurs de sorcières tentent de confondre une vielle femme accusée de sorcellerie par sa fille et son gendre. Des guests réjouissants comme David Warner, des dialogues ciselés et une pincée d'absurde pour un épisode qui en trente minutes fait bien mieux le tour du sujet que toute une saison de Salem.

Un homme décide de travailler pour une association du type SOS détresse-amitié et reçoit de curieux appels. Très noir, avec une façon de filmer par caméra de surveillance qui peut au départ paraître un simple gadget mais qui prend tout son sens. Encore une fois, la série fait preuve d'une écriture et d'une mise en scène au cordeau.

La saison dernière, l'épisode 5 était celui qui m'avait le moins convaincue. Il en sera de même, malgré un propos très différent, avec Nana's Party qui montre une fête de famille à l'occasion de l'anniversaire de la grand-mère partir en sucette. C'est toujours bien joué, féroce, mais finalement assez convenu malgré une tension qui monte.

The seance renoue avec l'horreur gothique teintée d'humour du final de la saison 1, avec en plus Daisy de Downton Abbey et Strax de Doctor Who en invités du jour. Encore une fois, l'écriture est une réussite, la chute étant annoncée sans qu'on s'en aperçoive au détour de répliques a priori anodine et on a droit à un joli moment de frisson sur la fin. Dommage que le plan final privilégie le sursaut facile.

Si aucun épisode n'atteint le niveau de The Quiet Night In (en même temps c'est un chef d’œuvre), Shearsmith et Pemberton sont toujours aussi en forme avec une saison 2 dans la lignée de la première.
potion préparée par Zakath Nath, le Samedi 2 Mai 2015, 11:36bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".