Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Hero Corp

À la mort de sa tante Mary, John se rend pour son enterrement dans un petit village de Lozère. Ce qu'il ignore, c'est que le village en question est un site secret de l'agence Hero Corp, une organisation de super-héros, et qu'il accueille tous ceux dont les super-pouvoirs faiblissent, sont inutiles, ou qui veulent juste retrouver une vie calme et paisible. Alors qu'un grand danger les menace, John devra les sauver.

Il est forcément difficile de ne pas comparer Hero Corp avec Kaamelott, en tout cas au début: le créateur, scénariste et acteur principal de la série, Simon Astier, est le frère d'Alexandre Astier, créateur de Kaamelott, où il jouait le chevalier au Lion. Une partie de la distribution est commune aux deux séries. Le style des dialogues est assez semblable (non qu'il faille penser nécessairement que Simon copie son frère aîné: ils doivent sans doute avoir une façon de parler assez proche dans la réalité) ainsi que l'esprit: le gars a priori ordinaire investi d'une grande mission et qui n'a pour toute aide qu'une bande de bras cassé.

Le format est cependant différent, découpé en saison de 15 épisodes de 25 minutes chacun. Le rythme peut paraître très lent au départ, la tension est assez absente de la première saison alors que chaque camp se prépare. Mais cela permet de plonger dans l'ambiance de ce village reculé où on ne s'attend justement pas à voir arriver des combats super-héroïques. Les personnages se dessinent petit à petit et on a quelques surprises à la fin de la première saison. Cette dernière est donc inégale, au niveau du rythme et de l'humour qui ne fait pas mouche à chaque fois, mais elle arrive à développer un univers intéressant malgré les moyens très limités. Le jeu des acteurs est globalement bon, avec un sérieux bémol pour l'actrice jouant Mary et qui donne parfois l'impression de réciter, comme si elle ne savait pas trop dans quoi elle joue, et dont la plupart des répliques tombent à plat.

La deuxième saison est supérieure: les enjeux paraissent plus forts dès le départ, les personnages évoluent ou sont plus ambigus (The Lord, le Maire et son fils, même John), et même si le budget est toujours aussi faible, on a davantage d'effets visuels, corrects, et cela permet de montrer la montée en puissance des héros, ce qui fait d'autant mieux accepter le côté cheap de la première saison.

Il ne faut pas s'attendre à se tordre de rire à intervalles réguliers, mais on se retrouve à suivre la série avec intérêt, plus pour l'histoire que pour la rigolade, et la saison 2 s'achève sur pas mal de cliffhangers, qui laissent espérer une suite pour l'année prochaine.

potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 19 Mai 2010, 19:07bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".


Ingrédients :

  Jeanne
20-05-10
à 21:25

Wouhou !

C'est vraiment une super série : de l'humour, de l'action et surtout un vrai scénario (c'est trop rare dans les séries françaises) ! Bref regardez Hero Corp ! Le DVD de la saison 1 est sorti avec des super bonus ! Sans parler de la saison 2, la fin est terrrrrriiiible ! Vivement la saison 3 !

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
21-05-10
à 17:50

Re: Wouhou !

Comme tu dis!

Mon personnage préféré doit être The Lord, présentémment, je me demande ce qu'Astier va en faire.


  Jeanne
23-05-10
à 18:12

Re: Wouhou !

Je uis d'accord, je ne sais pas comment The Lord va trouver sa place parmi nos héros. Pour ma part je suis une grande fan de Mique !

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
24-05-10
à 22:48

Re: Wouhou !

J'aime aussi beaucoup Mique, et à mon avis on est pas au bout de nos surprises avec lui. je crois que Simon Astier a dit que c'était son préféré, d'ailleurs.