Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Game of Thrones, saison 8 épisode 3: The Long Night
Le Roi de la Nuit et ses hordes de morts-vivants sont aux portes de Winterfell. Les armées du Nord, des Eyriés, et d'Essos seront-elles suffisantes pour sauver le monde dans une bataille qui décidera de son sort?

Nous y voilà. Depuis la première scène de la saga, on se dirigeait vers un affrontement de grande ampleur avec les Marcheurs Blancs, et voici donc la grande bataille, confiée à Miguel Sapochnik, déjà responsable de celles de Hardhome et Battle of the Bastards. Alors disons-le d'entrée, on n'atteint pas le même niveau de réussite, mais le défi était également tout autre, avec davantage de personnages et de fronts à couvrir et dans l'ensemble, il s'en tire plus qu'honorablement. En commençant par l'arrivée à la fois attendue (elle avait bien dit qu'elle reviendrait une dernière fois) et inattendue (on l'avait un peu oubliée, depuis le temps), de Melisandre, qui fait bénéficier de ses lumières le régiment de Dothraki restant, passage qui gonfle le cœur... pour immédiatement doucher cet embryon d'espoir car évidemment la charge tourne à la catastrophe. Cette scène pose en tout cas bien l'ambiance en faisant passer par différentes émotions en peu de temps, et la licence artistique avant la cohérence à tout prix (on oublie parfois que les livres comme la série ont une histoire à raconter avec ses écarts au réalisme. Et que la réputation d'histoire où "absolument tout le monde peut mourir" est extrêmement exagérée quand on regarde quels personnages vraiment importants sont morts: pas beaucoup).

Difficile de tout lister, des morts prévisibles mais regrettées (adieu Theon, Béric, Edd, Jorah...) d'autres moins obligatoires mais tout aussi poignantes (Lyanna) aux passages qui font chaud au cœur (Jaime et Brienne, Tyrion et Sansa). Les scénaristes ont été cléments avec beaucoup de personnages qu'on enterrait déjà, mais ils ne sont pas sortis d'affaire avec Cersei, et ils ont encore un rôle à jouer (surtout Tyrion, bien mis de côté depuis qu'on est sorti des intrigues).

Globalement, on a un bon équilibre entre ce que l'on pouvait attendre d'une grande bataille de ce type et des surprises. Ce qui implique forcément des choix, le principal étant de faire d'Arya celle qui porte le coup fatal (non que les autres se soient tournés les pouces pour la mener au timing parfait) plutôt que Jon ou même Daenerys (qui a enfin l'occasion de perdre ses airs de reine hiératique mais assure bien plus ainsi). Il était impossible de contenter tout le monde, les scénaristes ont tranché et si leur solution n'est pas la plus évidente, elle se défend tout de même.

Reste trois épisodes pour régler les intrigues en suspense. Évacuer vite la menace des Marcheurs Blancs peut paraître cavalier après tant de saisons, mais s'ils étaient un danger demandant à s'unir (ce qui a été fait, puisque leurs adversaires étaient aussi disparates que des Sauvageons d'au-delà du Mur à des Dothrakis bien loin de chez eux en passant par les hommes de ce petit pleurnichard de Robyn Arryn), il ne fallait pas s'attendre qu'après, les survivants reconstruiraient immédiatement tout la main dans la main. L'humanité a été sauvée, certes, mais avec ses qualités autant que les défauts, entre autres sa capacité à se diviser ou à profiter des vulnérabilités des autres pour asseoir son pouvoir.

Le gros morceau de la saison est donc passé, qui forcément ne peut satisfaire tout le monde à tous les niveaux compte-tenus de toutes les spéculations et désirs suscités, mais en ce qui me concerne, ça a fonctionné. Néanmoins, nos héros ont du pain sur la planche, et si d'un côté c'est un peu décevant de se dire que l'on ne verra pas Cersei, Qyburn et Euron devoir affronter des Marcheurs Blancs et savourer leur expression devant eux, cela donne une certaine amertume à cette victoire: encore une fois, c'est au Nord de se souvenir, les autres ni verront qu'exagération et superstition sans reconnaissance pour ceux qui sont tombés pour les sauver. Parce qu'il y a d'autres moyens d'être cruel que simplement tuer des personnages appréciés du public.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 30 Avril 2019, 13:00bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".


Ingrédients :

  Campanita
Campanita
30-04-19
à 14:06

No one can defeat th Night King.

Rien que pour ce jeu de mot (qui n'est pas sans rappeler Eowyn), j'approuve leur choix (et aussi parce que c'est la dernière personne à qui je m'attendais, le pari prendre le spectateur par surprise est donc accompli avec moi).

Diantre, on en est déjà à la moitié de la saison...

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
30-04-19
à 14:25

Re:

Oui, je ne m'attendais pas à ça, avant on me l'aurait dit (et on me l'a peut-être dit, avec toutes les théories qu'on a pu échafauder rien que depuis la semaine dernière) j'aurais juste dit "bof" (pas que je tenais forcément à ce que ce soit Jon, et je trouve cohérent que dans le cadre de cette histoire on prenne le contrepied du héros élu de la prophétie héritier perdu du trône) mais une fois en action ça passait, avec pas mal de fausse piste, y compris avec Arya elle-même, on pouvait s'attendre à ce qu'elle le fasse avec l'arme fabriquée par Gendry mais elle la perd vite. Et finalement, je trouve que ça se tient que Bran lui ait donné la dague en acier valyrien pour un peu plus qu'égorger Littlefinger (même s'il y avait déjà un retour à l'envoyeur puisque son mensonge sur la dague avait lancé vraiment la guerre entre Lannister et Stark).

  Campanita
Campanita
30-04-19
à 14:34

Re:

C'est sûr qu'il y a eu des théories. Je suis abonnée à pas mal de chaînes YT tournant autour de la série, et je peux dire que depuis deux ans, ça carbure à ce niveau (même avant en fait). Notamment avec la Prophétie de Azor Ahai, dont on pensait qu'un ou l'autre personnage (et ce serait plus court de lister ceux qui n'y ont PAS eu droit) serait la réincarnation et devrait sacrifier son ou sa bien-aimé(e) pour vaincre le Roi de la Nuit, voire remplacer celui-ci en un ultime sacrifice, et ainsi vivre seul(e) pour l'éternité. Ainsi on aurait la fameuse fin douce-amère promise par l'auteur. Mais ça ne sera pas ça.

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
30-04-19
à 20:48

Re:

Non, même si dans les livres ça sera peut-être traité autrement. Après, Azhor Ahai, ce n'est pas si étonnant que ce soit à interprété au pied de la lettre. Après tout, les principaux personnages ont tellement perdu les saisons précédentes que ça vaut bien sacrifice.