Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Game of Thrones, saison 6 épisode 3: Oathbreaker
Bran continue de découvrir le passé de sa famille tandis que Daenerys arrive à Vaes Dothrak et que Sam décide de faire un crocher par chez lui avant de rejoindre la Citadelle.

Les semaines se suivent et se ressemblent plus ou moins, ce qui n'est pas forcément un défaut quand on aborde cette série. On sait à quoi s'attendre dans les débuts de saison. Une lente montée de certaines sous-intrigues, une certaine remise en place, et une poignée de scènes pour rappeler qu'on est dans un univers impitoyable. Et comme d'habitude, dans certains cas ce sera assez frustrants et dans d'autres, d'entrée de jeu intéressant ou agréable à regarder.

Dans cette dernière catégorie, c'est encore une fois du côté du Nord que ça se passe. Enfin, dans le cas de Bran, techniquement il est au Nord mais on fera un bond vers le Sud et dans le passé, avec une partie de la fameuse scène de la Tour de la Joie, avec l'affrontement entre Ned, Howland Reed, et ser Arthur Dayne, l'épée du matin (qui en a deux plutôt qu'une en acier valyrien, mais vu comment il les manie, je ne me plains pas). Le personnage transpire la classe et une fois n'est pas coutume j'ai regretté qu'on soit dans Game of Thrones, une série qui n'aime pas mettre les preux chevaliers à l'honneur. Alors bon, le combat est hyper sympa et prenant mais on n'apprend encore rien de faramineux, bien qu'avec des petits indices pour la suite (Bran qu'on peut percevoir, le cri venant de la tour). Mais au moins, le fait de reporter la révélation à plus tard se justifie dans l'histoire par le fait que Bran ne peut pas rester longtemps en transe.

Encore au Nord, on semble avoir un nouveau coup dur pour les Stark avec la capture de Rickon et Osha, livrés à Ramsey par Smalljon Umber. Possible qu'on élague encore du côté des personnages ultra-secondaires, mais je suis plus partisane d'un réaménagement de certains scènes du livre, où les Manderly faisaient croire à la mort de Davos en exhibant des preuves et, tout en ne brisant pas les règles de l'hospitalité comme les Frey et les Bolton l'avaient fait avec Robb, leur montrait que la vengeance est un plat qui se mange sous forme de tourte. Là, certes, le pauvre toutou, si c'est bien Shaggydog, serait un prix à payer élevé juste pour prendre Ramsey au piège, c'est ma principale réserve. Pour le reste, on remarque surtout que Smalljon arrive à botter en touche quand il s'agit de prêter serment à Ramsey. On ne pourra donc pas le traiter de parjure si jamais il ne se révèle pas fiable.

Et puisqu'on parle de parjure, le titre de l'épisode est d'ailleurs mensonger, Jon ayant servi comme promis la Garde de Nuit jusqu'à la mort. Ce n'est pas de sa faute si celle-ci n'a été que temporaire. Son dernier acte en temps que Lord Commandant montre en tout cas qu'a priori il n'a pas changé, mais on peut se demander ce qu'il va bien fabriquer. je pensais qu'il serait amené à quitter la Garde mais beaucoup plus tard. Là, il sait que le véritable enjeu est au-delà du Mur, ira-t-il se perdre dans le jeu des trônes alors qu'il n'a plus rien? À moins qu'il ait, contrairement à ce qu'il prétend, reçu des infos pendant sa petite escapade dans les limbes, ça demande des explications.

Pour le reste, RAS. Varys est toujours sympa à voir en action mais on ne peut pas dire que ce qu'il découvre soit surprenant, à Port-Réal les scènes de conseil sont fun mais on sent qu'on se réserve pour la fin de saison et voir Tommen se faire influencer par la dernière personne à laquelle il parle donne envie de voir revenir Joffrey mettre un peu d'ambiance. Quant à Arya et Daenerys, on peut deviner vers quoi on se dirige et leurs scènes sont nécessaires pour ne pas y parvenir trop brusquement mais cela ne les rend pas plus passionnantes. Vivement qu'Arya en finisse avec ça car c'était un des personnages avec lequel on s'ennuyait le moins il y a encore quelques saisons. Au moins on prend des nouvelles de Sam et comme la Citadelle m'a toujours intriguée, j'espère pas mal de ce côté-là.
potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 10 Mai 2016, 15:49bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".