Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Game of Thrones, saison 2, épisode 10 - Valar Morghulis
Stannis a échoué à prendre Port Réal, et Joffrey entend récompenser justement son grand-père Tywin et les Tyrells qui lui ont permis de sauver sa tête et son trône - tout en "oubliant" son oncle Tyrion qui git sur son lit de misère. Sur un autre continent, Daenerys décide enfin d'aller récupérer ce qui lui appartient, tandis que loin au Nord, Jon va devoir choisir son camps.

Comme la saison précédente, l'avant-dernier épisode marque le grand moment de la saison, plus ou moins attendu et qui va changer les rapports de force pour la suite de l'histoire. Cela étant, le final ne se contente pas de montrer les personnages encore dans la course refaire le match, et pose les bases de la saison prochaine de façon plus ou moins spectaculaire. Stannis est ainsi temporairement vaincu et quasiment seul, mais toujours là. Et tant qu'un personnage n'est pas mort dans cette série, il peut toujours revenir dans la course tandis qu'un autre qui parait au plus haut peut tout perdre suite à une décision stupide, une trahison, ou la faute à pas de chance. On se doute ainsi que Robb a beau avoir remporté toutes ses batailles, il ne se facilite pas la vie en dédaignant une alliance importante pour un mariage d'amour. C'est bien mignon, mais on est dans Game of Thrones, ne pense pas t'en tirer si facilement, mon loulou.

La saison a beau avoir collé d'un peu moins près au livre que la précédente, globalement on y retrouve ses petits et les sous-intrigues retombent sur leurs pattes pour ne pas différer de façon majeure de l'histoire que les lecteurs connaissent. Certains éléments ont été avancés (ou pas vraiment, en fait, puisque le début du tome 3 se déroule chronologiquement avant la fin du tome 2), d'autres reculés ou modifier. La visite de Daenerys chez les Non-Mourants, bien qu'elle comporte des visions d'autres lieux et temps, n'est pas aussi mystérieuse que dans le livre, puisqu'on comprend la signification de ce que voit la Kahleesi, là où celles du livre ne trouvaient leur sens que plus tard (et encore). Mais l'ambiance inquiétante est bien là, et on nous montre une Daenerys de plus en plus implacable (après avoir condamné une personne ayant abusé de sa confiance la saison précédente, elle fait de même cette année mais avec un personnage qui l'avait bien servie avant de faire preuve de faiblesse). Même si la scène est ajoutée, elle ne contrevient pas à l'esprit très "œil pour œil, dent pour dent" de Dany, et permet au spectateur de s'inquiéter pour son compagnon Jorah, qui, à la base, espionnait les Targaryen en espérant regagner sa place à Westeros.

Enfin, la toute dernière scène de la saison arrive à égaler en puissance celle de l'année dernière, dans un genre différent et beaucoup plus glaciale. Je suis un peu dubitative quant au look des Autres que j'imaginais plus humain, ou comme des genres de vilains Elfes, beaux mais froids dans tous les sens du terme, et moins "papa-givre" mais pourquoi pas. L'essentiel est que la tension soit à son comble et qu'on râle que ça s'arrête à un moment pareil en se demandant comment nos héros vont se sortir d'un guêpier pareil. Et c'est réussi.
potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 10 Juin 2012, 18:06bouillonnant dans le chaudron "Le Trône de Fer".