Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
House of the Dragon, saison 1 épisode 9: The Green Council (2)
Vendredi 21/10 12:03 - Zakath-Nath
Dracula (1)
Vendredi 21/10 11:26 - ariannememphis
The Goes Wrong Show, saison 2 (2)
Jeudi 15/09 19:05 - Zakath-Nath
Call Me by Your Name (2)
Dimanche 21/08 09:12 - Zakath-Nath
Carnivàle - La Caravane de l'Étrange, saison 1 (1)
Samedi 20/08 22:04 - Yoda Bor
La Quête de Saint Camber (2)
Dimanche 05/06 11:14 - Zakath-Nath
Le 14e Docteur arrive! (2)
Lundi 09/05 18:56 - Zakath-Nath
Hermione Granger (28)
Lundi 20/06 07:39 - Emma
Les Maîtres Enlumineurs (2)
Dimanche 13/02 10:14 - Zakath-Nath
La Roue du Temps, saison 1 (2)
Dimanche 09/01 20:55 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Gagner la Guerre
Lorsque la flotte de Cuidalia écrase celle de Ressine, la guerre semble remportée pour la République cuidalienne. Mais pour don Benvenuto Gesufal, homme de main du podestat de Cuidalia, elle ne fait que commencer, car tout le monde n'a pas la même façon de vouloir faire fructifier cette victoire.

Ce gros roman de Jean-Philippe Jaworski parait enfin en poche, précédé d'une réputation flatteuse et de quelques prix. Et il les vaut largement. Malgré le nombre de pages, on ne s'ennuie jamais et on est emporté jusqu'aux dernières lignes dans un tourbillon d'intrigues. Benvenuto apparait très vite comme indigne de confiance et le manichéisme est absent (après tout, les ennemis de Benvenuto ont de très bonne raisons de vouloir le tuer).

Il n'y a pas de longueur, même si l'interlude à Bourg-Preux tranche avec le reste du livre et son ambiance Italie de la Renaissance. Le style est riche et original, ce qui fait plaisir, mais le vocabulaire de Clarissima est parfois un peu incongru ("trop fort" par exemple) et on a parfois l'impression que l'auteur en rajoute (deux monologues d'un personnage pour expliquer à Benvenuto comment il va se venger de lui. Deux.). Ces légers bémols ne parviennent cependant pas à ternir l'excellente impression d'ensemble.

potion préparée par Zakath Nath, le Dimanche 13 Février 2011, 13:54bouillonnant dans le chaudron "Fantasy".