Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
From there to here
En juin 96, alors qu'à Wembley l'Angleterre s'apprête à affronter l'Écosse dans le cadre du championnat d'Europe, Daniel Cotton donne rendez-vous à son père et à son frère pour discuter dans un pub de Manchester. Une entrevue houleuse vite interrompue par l'explosion d'une bombe de l'IRA.

From there to here est une mini-série de trois épisodes qui, contrairement à ce que je pensais, ne tourne ni autour de l'IRA ni autour du foot. L'attentat sert de point de déclencheur à l'intrigue et va pousser certains personnages à se rapprocher, mais le contexte politique n'est pas vraiment exploré plus avant. Quant au football, les matchs de l'Angleterre durant l'Euro 96 rythment le premier épisode et titilleront peut-être la fibre nostalgique de certains, et l'allégeance à United ou City selon les personnages sera évoquée à l'occasion, mais encore une fois, il s'agit avant tout de contexte. Non, on a ici en fait droit à un drame familial mettant en scène des gens ordinaires face à des situations ordinaires.

Enfin, plus ou moins car tout le monde ne se met pas dans la situation de Daniel qui se retrouve à entretenir deux ménages (la scène de la révélation est d'ailleurs bien amenée, avec une touche d'humour sans ignorer ce que cela à de dévastateur pour l'entourage) ou ne se lance pas dans l'arnaque aux assurances comme son demi-frère. Mais finalement on se retrouve avec une histoire basée avant tout sur les relations au sein de la famille Cotton, les non-dits, la volonté d'être le bon fils ou de trouver sa voie en se sachant une déception pour les parents, et dans le genre, c'est plutôt bien écrit et mis en scène.

La distribution aide également à s'immerger même si Philip Glenister joue finalement toujours le même personnage un peu bougon, quelque soit le rôle. Néanmoins, un peu à l'instar de Bill Nighy, s'il n'est pas un caméléon il parvient à plier les personnages pour les faire correspondre à son image, ou en tout cas sait choisir des rôles dans lesquels il est crédible.

From there to here ne révolutionne pas la télévision mais propose une tranche de vie, et le fait de façon assez habile, de quoi se changer un peu les horizons entre deux séries de genre.
potion préparée par Zakath Nath, le Vendredi 25 Juillet 2014, 13:07bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".