Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath
The Shannara Chronicles, saison 2 (2)
Lundi 27/11 22:21 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Episodes saison 2

Bev et Sean sont désormais séparés mais se voient tous les jours pour travailler sur Pucks qui a reçu l'aval de la production. Malheureusement, les audiences chutent rapidement et Matt LeBlanc est toujours aussi incontrôlable.

La première saison d'Episodes démarrait bien avant de se révéler finalement assez convenue et couvrait suffisamment son sujet pour ne pas donner de suite. Car il faut bien admettre que cette nouvelle saison tient plus sur les péripéties sentimentales vécues par les protagonistes que sur des scoops sur le fonctionnement des coulisses des séries télé américaines et de Hollywood en général.

Ce qui faisait l'intérêt de la saison 1, le massacre en règle d'une série britannique de qualité pour convenir aux goûts américains (ou ce que les producteurs imaginent être les goûts des Américains) a déjà été traité. Désormais, Sean et Bev sont aux commandes (plus ou moins) du scénario d'une série daubesque qui subit l'affront d'être eclipsée par une série encore plus lamentable.

L'autre grand argument de la saison 1, c'était Matt LeBlanc dans "son propre rôle". On a également fait le tour, apparemment, et l'effet de surprise face à cet avatar a disparu. D'autant que si la saison précédente le présentait comme un dragueur beauf autodestructeur, elle le montrait aussi capable de plus de finesse et de culture qu'on pouvait le soupçonner. Ce dernier aspect est totalement abandonné.

Quant à la description du fonctionnement des grosses chaînes, là encore, on a compris, monde impitoyable où seules apparence et audience comptent, que c'est cruel, rien de neuf sous le soleil, avec un côté trash mais pas trop quand même.

Malgré tout, avec 9 épisodes de 30 minutes, tout cela s'enfile sans effort. Ajoutons à cela l'arrivée de James Purefoy, toujours agréable à regarder, un cameo d'un membre du casting de Friends et des acteurs globalement sympathiques et qui campent bien leurs personnages, une grosse baston finale comme en saison 1 et le spectacle n'est pas déplaisant pour boucher un trou entre des séries plus passionnantes.

potion préparée par Zakath Nath, le Mardi 10 Juillet 2012, 10:02bouillonnant dans le chaudron "Séries tv".