Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore
The Great God Pan (2)
Jeudi 06/09 07:21 - Zakath-Nath
Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, saison 2 (2)
Lundi 30/04 18:01 - Zakath-Nath
La Partie de Chasse (2)
Mardi 13/02 14:02 - Zakath-Nath
La Nuit de la Louve (2)
Dimanche 21/01 12:47 - Zakath-Nath
Doctor Strange (4)
Lundi 01/01 12:33 - Zakath-Nath
La Louve et l'Enfant (2)
Jeudi 11/01 11:23 - Zakath-Nath
Doctor Who Christmas Special 2017: Twice Upon a Time (2)
Jeudi 04/01 17:37 - Zakath-Nath
Déracinée (2)
Mercredi 03/01 18:53 - Zakath-Nath
Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi (2)
Samedi 23/12 18:42 - Zakath-Nath
The OA, saison 1 (2)
Samedi 23/12 17:41 - Zakath-Nath

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who: The Blood Cell
Le Gouverneur dirige une prison sur un astéroïde isolé, une prison dont personne ne s'est jamais échappé. Tout fonctionne comme sur des roulettes jusqu'à l'arrivée du prisonnier 428. Ou, comme il insiste pour se faire appeler, le Docteur.

De tous les livres de cet univers que j'ai lu, mon préféré est Dead Winter de James Goss (talonné par Beautiful Chaos de Gary Russell). J'avais particulièrement apprécié que cet auteur tire partie du format roman, non pas en décrivant des scènes rendue impossible dans la série par des contraintes budgétaires, mais pour un twist impossible sur un autre medium. J'avais également aimé la fin douce-amère. Aussi, des trois premiers romans mettant en scène Twelve, c'est sur celui-ci que mon choix c'est porté.

Le résultat est moins réussi mais encore une fois Goss se démarque un peu. L'histoire est ainsi entièrement raconté par le Gouverneur, un narrateur qui cache certaines informations et qui est tour à tour à claquer et à plaindre. Le Docteur (et dans une moindre mesure Clara, un peu en retrait dans cette aventure), vu à travers les yeux du Gouverneur, correspond assez bien à l'idée qu'on se fait de la version Capaldi du personnage, surtout compte tenu du fait que Goss devait avoir assez peu de matériel à disposition au moment de la rédaction. Les rebondissements ne manquent pas et c'est une aventure assez sombre malgré des répliques amusantes mais il y a parfois un petit côté fouillis et une fin un peu trop vite expédiée, ce qui est un peu dommage.
potion préparée par Zakath Nath, le Mercredi 12 Novembre 2014, 19:19bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".