Où suis-je?

Bienvenue sur ce blog consacré à un peu tout et n'importe quoi, mais où il sera principalement question de: Harry Potter et la fantasy en général, de romans d'aventures maritimes, de littérature, de séries télés (majoritairement des productions britanniques, mais pas que) et de cinéma!


mon compte twitter mon tumblr mon compte bétaséries



Les aventuriers de l'article perdu

Archive : tous les articles

Principaux grimoires

Inventaire des ingrédients

Ce qui mijote encore

Potion précédente-Potion suivante
Doctor Who, saison 11 épisode 4: Arachnids in the UK
Le Docteur parvient à ramener ses nouveaux amis à Sheffield, mais le comportement étrange d'araignées surdimensionnées la convainc de ne pas repartir immédiatement.

(excellent titre!) s'annonçait comme un monster of the week des plus basiques, et la bande-annonce n'était pas mensongère. Néanmoins, il s'agit peut-être de l'épisode qui m'a le plus convaincue depuis le début de la saison. Alors oui, faire peur avec des grosses araignées, c'est facile tant ces bestioles suscitent ordinairement le dégoût et la peur, cela dit, les effets spécieux étaient très bons. On a de nouveau droit à un personnage de vilain businessman sans scrupule et totalement irresponsable (incarné par Chris North) dont on pourrait d'ailleurs réentendre parler.

Quant à Jodie Whittaker, elle est à l'aise dans ses pompes de Docteur mais a par moment tendance à imiter un peu trop les mimiques de Tennant. Ce n'est pas interdit. Après tout, David Tennant lui-même en faisait autant en reprenant des postures de Five, Matt Smith devait beaucoup à Two, et Peter Capaldi variait entre des clins d’œil à One, Three ou Four. De la nouvelle mouture de la série, seul Christopher Eccleston semble ne pas s'être laissé influencer par ses prédécesseurs. Cependant, Ten est peut-être encore trop frais dans les esprits et populaire pour que cela ne sente pas la sécurité.

Pour une fois, l'épisode était bien mené avec des péripéties à intervalles réguliers et un vrai sentiment de danger à l'occasion. Les informations à but éducatif s'intégraient cette fois complètement à l'intrigue et ne donnaient pas l'impression que les personnages récitaient un cour pour le bénéfice du spectateur, et on ose enfin une solution à la fois débile et en même temps efficace pour résoudre un problème, ce qui manquait jusque-là, ce sens du ridicule volontaire.

On parvient également à un meilleur équilibre entre les compagnons puisqu'on arrive à la fois à montrer Yaz dans son environnement familial, aborder un peu les problèmes de Ryan vis-à-vis de son père (ce qui devrait probablement revenir régulièrement sur le tapis) et reparler du deuil que traverse Graham. C'est d'ailleurs décidément ce dernier qui s'avère le plus solide, notamment dans ses motivations pour continuer l'aventure avec le Docteur.

Rien de bien révolutionnaire encore une fois, et si ce n'est la présence du Docteur on a toujours un peu l'impression qu'on pourrait se trouver devant n'importe quelle série de SF/Fantastique mais il y a du progrès.
potion préparée par Zakath Nath, le Lundi 29 Octobre 2018, 13:33bouillonnant dans le chaudron "Whoniverse".


Ingrédients :

  Campanita
Campanita
06-11-18
à 11:07

Épisode sympathique mais sans plus. Bon, faut dire que je ne suis pas du tout arachnophobe, au contraire, j'adore ces bestioles. J'espère que, comme tu le dis, on reverra ce méchant, car j'avoue me sentir frustrée: d'habitude, ce genre de personnage meurt ou du moins apprend son erreur. Ici, c'est pas le cas, il s'en sort toujours convaincu d'avoir raison, voire d'être le héros de jour. Je sais bien que dans la réalité on ne gagne pas toujours, que ceux qui méritent une punition n'en subissent pas toujours, mais c'est agaçant. Bref, je veux que ce mec revienne dans un épisode futur rien que pour s'en prendre une dans la tronche, ce serait très cathartique.
Sinon, pareil, bonne gestion des personnages, c'est bien d'en apprendre plus sur Yaz, mais c'est quand même Graham qui s'en sort le mieux, et qui donne la meilleure raison pour suivre le Docteur.
Par contre, big up pour le sac-banane^^

  Zakath-Nath
Zakath-Nath
06-11-18
à 11:24

Re:

Oui, je suis d'accord, Graham est celui qui est le mieux posé (je ne juge pas du talent des interprètes de Yaz et Ryan, ils font avec ce qu'on leur donne). Je trouve que cette saison a un peu de mal à transmettre les intentions des personnages sans qu'ils les énoncent. Par exemple, Yaz avait déjà dit que sa sœur était pénible et que son père l'embarrassait dans l'épisode 2, on aurait pu se contenter de le voir dans cet épisode sans que ce soit expliqué: un peu comme Martha en début de saison 3, on a une scène très dynamique au début où toute sa famille l'appelle pour se plaindre, puis ils se disputent à la fin, et on comprend qu'elle suit le Docteur pour s'évader un peu de tout ça, sans qu'elle l'exprime à haute voix.

Pour le méchant, ce qui m'étonne c'est la passivité du Docteur. Ten a ruiné la carrière politique de Harriet Jones quand elle a fait quelque chose qui lui a déplu, ce qui fait que l'âge d'or de la Grande-Bretagne dont il parlait en saison 1 n'a jamais eu lieu, et la démission de Jones a ouvert la porte à Harold Saxon. Eleven a aussi ruiné la carrière du "colonel run-away". Là, Thirteen ne fait rien du tout Peut-être parce que comme le nom du bonhomme ne lui évoquait rien, elle suppose qu'il ne deviendra jamais président des USA et qu'elle n'a pas à s'en inquiéter? Je ne sais pas si cet aspect "gentille, mais au fond indifférente puisqu'elle n'investigue jamais plus loin que ce qu'elle voit" est voulu ou pas. J'imagine que la fin de la saison donnera un début de réponse parce que pour le moment, son entourage n'a pas l'air de le lui reprocher alors que les défauts de ses prédécesseurs étaient souvent soulignés par les compagnons.